Annulation de la Breizh manif: il faut se poser les bonnes questions !

Suite aux menaces de l’extrême gauche, Bretagne Réunie a donc pris la décision d’annuler la manifestation de samedi.

Aveuglés par la haine de tous ceux qui ne pensent pas comme eux, et guidés par l’amour de l’ultra violence, les nervis d’extrême gauche comptaient en découdre ce samedi, certains parlant de retourner la ville ou de tout brûler sur le site.

Lâches qu’ils sont, ils tentent aujourd’hui de faire passer l’annulation sur le dos des militants nationalistes ou sympathisants de la cause qui avaient prévu de défiler dans le calme.

Ces nervis avaient prévu de profiter de la manifestation pour la réunification pour faire une marche « anti-tout » (capitalisme, loi travail etc), bien loin de la cause bretonne donc.

Il serait quand même grand temps que le mouvement politico-culturel breton se pose les bonnes questions.

Pourtant, combien de dirigeants d’associations ou de partis n’hésitent pas à faire de grands sourires à ces manipulateurs violents? N’oublions pas que certains d’entre eux ont fait de la prison suite à l’assassinat de Laurence Turbec à Quévert en 2000! Déjà, à l’époque, en quoi détruire un fast food américain était lié avec la lutte d’émancipation du Peuple Breton? Ces mêmes personnages n’hésitent pas à parader avec le drapeau de l’URSS dans des clips de campagne électorale, faisant ainsi l’apologie d’un régime responsable de plus de 150 millions de morts!

Quelle crédibilité peut-on avoir en acceptant ces adeptes de l’ultra violence? Eux qui saccagent à longueur d’années les centres ville de Nantes et Rennes?

Mesdames et messieurs du monde politico-culturel, posez vous les bonnes questions: de quel côté est la violence? De quel côté se trouve la haine ?

Le Kuzul meur d’Adsav! PPB

 

 

Partagez sur les réseaux soxiaux !