10 ème congrès d’Adsav (PPB), le 21 novembre 2009.

Une Bretagne réunie dans une Europe Unie, congrès d'Adsav (PPB)
Le 21 novembre 2009, à Ligné (Pays Nantais), se déroulera le 10ème congrès d’Adsav, le Parti du Peuple Breton. Sur le thème « Une Bretagne réunie, dans une Europe unie », venez participez à partir de 14h aux débats avec le président d’Adsav (PPB).
La matinée sera comme chaque année réservée aux adhérents d’Adsav (PPB) à jour de cotisation (possibilité de renouveller son adhésion le jour du congrès).

Pour plus de renseignements, envoyez un mail à l’adresse mail suivante : contact@adsav.org.

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Fred

    Ok merci pour la réponse rapide. J’ai bien envie d’entendre ce que vous avez à dire.
    Un seul mot sur le blog, ce serait bien d’être prévenu par mail qu’une réponse est arrivée.

  • Pierre Guillemot

    Bonjour Fred,

    Oui le congrès est ouvert à tous évidemment. En ce qui me concerne j’attends ce moment avec impatience : Frederig Ar Bouder, Mr Borghezio de la ligue du Nord ainsi que le responsable du Voorpost. Une telle « brochette » d’orateurs talentueux ne peut qu’engendrer un débat passionnant.
    Ce congrès sera exceptionnel j’en suis convaincu.

  • Fred

    Bonsoir,

    Je n’ai pas eu le courage de lire tout les posts alors il est possible que cette question soit déjà posée :
    J’aimerais savoir si ce congrès est ouvert au non adhérents ?

    Merci.

  • KRISKA ….raconte nous l’attentat de pre en pail, s’il te plais raconte…. encore, encore….

  • phil

    @ gwezenn

    tout a fait d’accord avec toi, c’est aussi dans ce sens que je parlais de diversité.S’il n’y a pas de divergences de point de vue, c’est la porte ouverte à la pensée unique et là il n’y a plus débat ni de démocratie.
    Pour ma part a ce jour qu’importe les grosses divergences puisque notre but est commun l’indépendance et nous serons pas de trop, après il sera temps ………

  • Mandrin

    « 3h après j’étais convoqué chez le directeur du collège qui a marqué dans mon dossier que j’avais des tendances Régionaliste voir terroriste…(a 11ans) »

    Kriska, plijout a rez kalz din.

  • kriska

    je reviens sur ce qu’a dit gwezenn. Il est vrai qu’en bretagne peu de gens parle breton. Moi la première je parle patois gallo et non breton. Lorqu’au collège on nous a proposé de parler le latin j’ai levé la main et proposé a un de mes profs d’apprendre le breton sur des heures de permanence au lieu du latin qui n’attirait personne. 3h après j’étais convoqué chez le directeur du collège qui a marqué dans mon dossier que j’avais des tendances Régionaliste voir terroriste…(a 11ans) Un prof comme on les adore m’a expliqué alors après qu’en fait il était tabou de parler de ces sujets et que les profs avaient interdiction d’utiliser ne serais ce qu’un mot de breton sous peine de blame. Je n’ai donc jamais eu le bonheur d’apprendre a parler breton mais le patois me va très bien! Et cela ne m’empêche pas d’être bretonne.

  • gwezenn

    Divergences d’opinions et de vues sont des choses tout à fait normales ! je vous sent un peu tendus quand même, existe t-il un seul courant de pensée où toutes et tous seraient en accord sur tout ? non. même sur l’essentiel il peut y avoir des divergences, je ne vois pas où est le problème dès lors qu’il y a échange de vues et d’opinions, ça s’appelle débat démocratique.

  • Laurent Jutel

    @ Brenn

    Vous pouvez intervenir comme vous l’entendez sur ce blog : çà ne m’empêchera pas de dormir.

    C’est plutôt moi qui devrait savoir que ce genre d’échange est parfaitement stérile.

    Et, que j’ai mieux à faire de mon temps…

    Je sais ce que je pense, vous aussi, d’autres ont leurs idées. Je constate et vous aussi que ce ne sont pas des nuances mais bel et bien de sérieuses différences, divergences d’opinions que nous avons et avec les autres itou !

    Maintenant, il n’y a pas mort d’homme et je crois que j’ai mieux à faire que perdre mon temps sur ce blog!

  • Brenn

    Il s’agit d’un lien renvoyant vers un article d’un journal, certes ‘’français’’, Le Figaro, mais que l’on serait classé comme expression d’une sensibilité fantaisiste ou groupusculaire :
    http://www.lefigaro.fr/international/2008/03/21/01003-20080321ARTFIG00068-l-islam-premiere-religiona-bruxelles-dans-vingt-ans.php
    Ceci pour expliquer pourquoi les nationalistes Flamands se posent des questions quand à savoir quelle stratégie adopter concernant Bruxelles.
    D’autant plus que comme Paris, Bruxelles, se ‘’boboïse’’ quand au reste de ses habitants :
    —-> Le PS, Le CDH, Écolo, coté francophone, Open VLD, CD&V et Groen, coté Flamand.
    (Maintenant comparaison n’est pas raison et Brussel n’est pas Nantes).
    Ceci étant, c’est vous qui avez raison, mon cher Gwezenn, le défaitisme même au renoncement et cela n’est jamais bon pour le moral (sans parler du fond sur lequel j’apprécie votre détermination).
    Pour finir, et suite à une certaine crispation, il me semble que Brenn n’a plus sa place sur ce blog, dont il a, il est vrai, peut-être un peu trop abusé … n’est-il pas cher M. Laurent Jutel ?
    Kenavo d’an hall.

  • Laurent Jutel

    @ Phil

    Justement parfois avec ce genre de discussion et le choix des mots : moi, cela me permets de dire que je ne passerais pas mes vacances avec certaines personnes …

    Je pourrais vous rejoindre sur la question de la modernité mais en aucuns cas sur votre notion de diversité …

    Votre notion de la diversité, et c’est votre droit le plus strict, ressemble comme deux gouttes d’eau à ce que nous serine Paris et ses médias à longueur d’année. Donc, je ne vois l’intérêt de l’appliquer dans l’hypothèse d’une Bretagne indépendante … Si, c’est faire de la Bretagne future : une petite France … Autant en rester là, nous y allons tous tout droit sans rien avoir à faire.

    Maintenant, il est vrai qu’il faut vivre avec son temps. L’Histoire de la Bretagne et de l’Emsav est passionnante mais c’est le passé. C’est demain qui est intéressant … C’est comme dans la vie de tous les jours : nous devons avancer parce que déjà c’est une question de survie. Maintenant, pour les personnes qui défendent l’idée d’une Bretagne indépendante : nous devrons trouver l’accroche qui fera basculer le Peuple breton de notre côté. Entre traditions et modernités.

    Je pense qu’il y a urgence car sinon nous risquons bel et bien d’être les derniers des Bretons …

  • phil

    « il y a tout un travail de ré-éducation à faire vis à vis du peuple, ça demande de la patience et beaucoup de pédagogie, ne jamais oublier les ravages de la francisation sur notre peuple »

    Il est vrai qu’avec la discussion et le choix des mots ci dessus (digne de députés français) le peuple Breton aura bien du mal a comprendre le discours !!

  • Brenn

    Mais enfin, où avez-vous vu le moindre renoncement là dedans … il s’agit de rester lucide et optimiste tant que cela est possible et constructif, après passé un certain point je ne connais pas le comportement ou la solution idéal, si vous la connaissez pas de problèmes, je suis preneur.

  • gwezenn

    D’accord avec Laurent Jutel, le raisonnement de Brenn conduit indiscutablement au renoncement et au défaitisme, la raie-publique française fait en sorte de faire émigrer en nombre des étrangers à un point particulier et du coup les autochtones n’ont plus leur mot à dire ? la raie-publique française à quasi-éradiqué la langue bretonne donc les bretons sont des français et point final ? que dalle ! il y aurait une majorité de cambodgiens à Nantes que ça ne changerait rien au fait que Nantes est définitivement bretonne ! entre la résistance et le renoncement il y a des choix à faire, d’autres encore collaborent c’est plus douillet et moins compliqué…

  • Brenn

    Point du tout.
    Le problème est de stopper, puis de renverser le processus avant qu’il ne soit trop tard.
    Dans le 9/3 , à Roubaix, Marseille, Bruxelles, … il est peut être trop tard, et le dire ce n’est pas l’approuver.
    C’est simplement constater que quand une population devient minoritaire sur son territoire elle en perd le contrôle.
    Mais il faut rester optimiste tant que cela reste possible et cela l’est encore pour la Bretagne, Nantes inclus.

  • Laurent Jutel

    @ Brenn

    Je pensais avoir mal lu!

    Mais non, visiblement nous ne sommes pas dans le même camp.

  • Brenn

    « Donc si la population d’origine bretonne n’est plus majoritaire à Nantes, dans le Pays de Retz, dans le Pays Malouin, à Rennes, dans le Castelbriantais, ecetera… Nous n’aurions plus notre mot à dire ? »

    C’est-ce qui a fini par arriver en bien des endroits (Kosovo par exemple) et ce qui risque de se produire de fait dans bien d’autres.
    D’ailleurs sur la question de Brussel (qui devient de plus en plus francophone et … turc et musulmane) les partis nationalistes flamands doivent bien admettre que les plus lucides ne se font plus guère d’illusions …

  • Brenn

    « Après absence, retrouver son terroir et sa race, c’est se retrouver soi-même et comprendre avec émerveillement de quelle façon on est particulier. »
    C’est de Henri Vincenot (un Bourguignon), mais cela marche aussi pour les Bretons des différents ’’broiou’’ … Bro Naoned inclus.
    Mais cela jusqu’à un certain point, plus ou moins net géographiquement, car en plus des transitions parements géographiques existent d’autres transitions, en apparences invisibles, car elles sont comme des failles ou des distorsions laissées par l’histoire.
    Ces transitions peuvent être douces, graduelles et cumulatives comme sur les confins est ou sud-est de la Bretagne ou quelquefois net comme la ligne de crête d’une montagne, voire une frontière entre deux États, chaque situation étant un cas particulier.
    Il n’y a nul défaitisme la dedans, juste un moment ou l’on sent qu’aller trop loin, c’est se perdre un peu soi même et finalement rétrécir sa perception du monde.

  • gwezenn

    Très intéressant ces échanges sur Nantes ( Naoned ) , je pense que Kriska n’est pas à blâmer, pas du tout même, son point de vu -erroné- rejoins ce que pensent beaucoup -trop- de bretonnes et bretons vis à vis de Nantes, la propagande actuelle et celle subit par les anciennes générations est passée par là, il y a tout un travail de ré-éducation à faire vis à vis du peuple, ça demande de la patience et beaucoup de pédagogie, ne jamais oublier les ravages de la francisation sur notre peuple.

  • Laurent Jutel

    @ Brenn
    Je vous rassure moi aussi j’utilise généralement les termes Vendée, l’Ille-et-Vilaine, …
    Je ne tiens pas spécialement à polémiquer mais votre phrase :  » il y a quand même un point… « . C’est quand même pas très clair ?
    Moi, j’ai compris, peut-être à tort, à titre d’exemple : sous prétexte que Bruxelles est devenu majoritairement francophone donc les Flamands n’ont plus leur mot à dire… ? Donc si la population d’origine bretonne n’est plus majoritaire à Nantes, dans le Pays de Retz, dans le Pays Malouin, à Rennes, dans le Castelbriantais, ecetera… Nous n’aurions plus notre mot à dire ?

  • Brenn

    En effet, j’ai utilisé une appellation inexact (mais malheureusement la plus usitée), ce que l’on appel la Vendée est en fait une partie du Poitou.
    Alors pour qu’il n’y ait pas d’ambigüité, disons tout simplement que le Poitou ce n’est pas en Bretagne comme la Cornouaille, le Vannetais ou … le Pays Nantais.
    (Même si il peut y avoir certaine zones des confins du Pays Nantais et du Bas Poitou dont le rattachement à l’une ou l’autre nation a fluctué par le passé ; comme d’ailleurs avec l’Anjou ou la Mayenne.)
    D’ailleurs il fut un temps ou les pays bretons se sont étendus assez loin vers l’est …
    Mais sur la duré le Pays Nantais reste ce qu’il a toujours été, c’est-à-dire une partie de la Bretagne … comme le fait de le comparer à la ‘’Vendée’’ le met bien en relief.
    Donc pas de défaitisme, ni de lâchage là dedans, juste une limite au delà de laquelle il ne s’agit plus du même Pays.
    Voilà pour clarifier le propos.

  • Laurent Jutel

    @ Brenn
    Je trouve votre post très ambigu…
    A ma connaissance, au sein de l’Emsav, je n’ai jamais entendu parler de revendications territoriales sur une partie du Bas-Poitou! Ce que vous appelez la Vendée. Bien que la question pourrait se poser pour toute l’ancienne Marche Bretagne-Poitou. Comme dit la vieille chanson populaire bretonne: De Nantes à Montaigu…!!!
    Ai-je bien compris!!!??? Abandonner Nantes et son Pays!? 1/5ème de notre territoire!? Avec cette façon de penser, ce qui est votre droit, nous ne sommes pas prêts de gagner…! Les Français et leurs harkis bretons n’attendent que çà. C’est une guerre d’usure.
    Et demain, cela sera quoi? Rennes, Vannes,… Après tout, il serait stupide de s’accrocher au-delà d’un certain point…!!!

  • Mandrin

    @ Elie Golan
    Très heureux que nous soyons pour cette fois sur la même longueur d’onde ; aussi j’en profite pour vous avouer que votre présence sur ce blog a toujours été une énigme pour moi …
    Mais que ceci ne vous oblige nullement à vous justifier … c’est simplement la confidence d’un vieux brigand.
    PS : Mandrin est un pseudo collectif, et bien que quelques-uns ne soit pas Bretons, il peut quelques fois y avoir entres nous des convergences de sensibilité … d’où cette alliance tactique.

  • Brenn

    @ Kriska
    Décidément, vous m’êtes vraiment sympathique … Ah si seulement il y avait un peu plus de gens comme vous e Naoned … ou comme Marty.
    Et puis pour ce qu’il en est de cette damnée mentalité bourgeoise (pas qu’a Nantes malheureusement …) ar wirionez zo ganeoc’h …
    Mais pour l’instant c’est la conquête du Graal qui importe au moins autant que le Graal lui-même, et là il s’agit de ne pas se fier à un État qui se sait en position de force et peut changer les règles du jeu à sa convenance …
    Il ne faudrait pas que Naoned devienne aux Bretons ce que Brussel est devenue aux Flamand ou pire encore que Marti soit un peu comme les derniers Serbes qui s’accrochent au Kossovo.
    A wir galon.
    PS : Il y quand même un point au-delà il serait stupide de s’accrocher et là je le dirais que cela plaise ou non … j’espère que personne ici ne revendique la Vendée et le vicomte Philippe de Villiers !

  • Debrer-Frañs

    Il faut déjà que tu commences par faire la différence entre la Bretagne et la « région Bretagne ». Nantes est une ville bretonne, et même l’ancienne capitale, mais n’ est pas dans l’entité administrative « région Bretagne ».
    (Je me permets de te tutoyer)

  • kriska

    comme vous le dites j’ai 24 ans et vous savez quoi JE NAI JAMAIS CONNU NANTES BRETON! on m’a toujours dit a l’école ne parle pas breton tu n’as pas la droit! nantes n’est pas breton les nantais ne font que cracher sur la bretagne! les nantais sont des bourgeois qui ont CHOISI de renier la bretagne(je n’ai appris qu’en étudiant la bretagne que nantes ne l’avait pas choisi)!Voila ce qu’on m’a enseigné a l’école et bourrer le crane avec ça! excusez moi mais je crois que l’état français a tout fait pour vous briser et malheureusement a réussi a vous faire détester par beaucoup de breton de ma génération. Je sais aujourd’hui que c’est faux mais aidez moi.Alors aujourd’hui j’aimerai comprendre pourquoi cet archarnement? J’ai 24 ans expliquez moi mettez vous a ma place 5minutes c’est comme si vous on vous avait dit depuis votre naissance que la bretagne c’est des bourgeois ils veulent nantes en capital pour se faire de l’argent simplement et en plus vous insulte!Et vous tombez sur un blog ou des bretons ne comprennent pas qu’un nantais ne veut pas devenir la capital de la bretagne?
    Ne m’en voulez pas de ne pas connaitre l’histoire de la bretagne par coeur je ne l’étudie que depuis 3ans depuis que je travail mais je pense que quand vous vous aviez mon age vous auriez aimer connaitre plus et ne pas vous faire rembarrer par des gens qui connaissent plus (normal) mais plutot qu’ils vous expliquent un minimum. Ce n’est pas le but de ce blog mais comprennez qu’avec ce que j’ai entendu pendant toutes mes études ça me choque de voir encore aujourd’hui des nantais se dire breton. Aujourd’hui je n’arrive plus a savoir si je suis d’accord ou non sur la question ou si l’académie francaise m’a poussé a avoir un jugement sur la question.

  • Laurent Jutel

    L’Italie sans Rome ce n’est plus l’Italie. L’Allemagne sans Berlin… L’Angleterre sans Londres… Le Danemark sans Copenhague…

    Donc, pour moi, La Bretagne sans Nantes : c’est totalement inconcevable.

    Pourquoi consulter la population? Depuis près de 70 ans, pas besoin de remonter plus loin dans le temps, et cela ne concerne pas que la « Loire-Atlantique » en Hexagonie, les populations n’ont jamais été consultées pour tous ces charcutages administratives, électoraux,…

    C’est un décret qui est à la base de ce non-sens et c’est donc un décret qui doit rétablir la situation.

    Maintenant, la question n’est pas de savoir si le Pays de Nantes doit réintégrer une Bretagne qui dans la situation actuelle n’est qu’une région administrative française.

    Mais, bel et bien viser à restaurer un Etat breton indépendant sur l’ensemble de son territoire historique.

  • Debrer-Frañs

    Nantes est une ville bretonne, point ! Les Nantais n’ont pas à « devenir » Bretons. S’ils ne le sont pas c’ est qu’ils viennent d’ ailleurs…
    Pour ma part, je retourne le problème, Kriska : pourquoi les gens du Centre-Bretagne seraient plus Bretons que les Rennais ou les Nantais ?
    Quant à savoir si le département français de Loire-Atlantique doit intégrer la région administrative française « région Bretagne », c’ est aux habitants de ce département de se prononcer (il faudrait toutefois tenir compte du remplacement de population…).

  • « ethnomasochisme »…..

    « j’ai 24ans », « nous sommes tués a la tache »….. si jeune et deja fatigué, kriska, je compatit a ta souffrance.

    je resumerais par ceci, cela nous donne des lecons, cela insulte la loire inferieure, l’histoire de breizh, et le pire je me doute que c’est etudiant (a vie peut etre?) des idées sur tout, ouvert sur le monde, etc.. allez y a des sites ou tu pourras deverser ta bile anti bretonne, ar maez chez l’udb par exemple

  • kriska

    oui donc a cause du passé… autre que le passé le chateau des ducs de bretagne a nantes ne rappel qu’une partie plutot insultante pour nous pauvre paysan du centre bretagne (sous fifre de ces ducs)qui nous sommes tués a la tache pour ces souverains certes bretons mais surtout nantais…. lol
    Et puis l’exemple typique que je peux te proposer pour ces personnalités bretonnes c’est Anne de bretagne Bretonne mais enteré a la basilique saint denis dans le 93 doit on pour autant donné le droit aux habitants de seine saint denis le droit de devenir breton? Je veux bien changer d’avis sur la question mais donnez moi de bonne raison et la peut etre… mais au fait que dire des nantais qui ne veulent pas devenir breton?

  • que de s’agenouiller devant francois 2 en la cathedrale, que de se prosterner devant le « linceul » d’anna vreizh, que de penser a morvan marchal, celestin lainé, rafig tullou, alan eon…et tant d’autres nantais…

  • « AUJOURD’HUI pourquoi nantes devrait redevenir breton »

    ma chere kriska…. parceque de sentir souffler le vent du haut des remparts du chateau des ducs de bretagne a « naoned ».

  • kriska

    bon d’accord si je dois m’excusez d’avoir un avis sur la question et bien je m’excuse moi je venais juste dire ce site que malheureusement tous le monde n’est pas de votre avis et votre role aujourd’hui n’est pas de taper ceux qui n’ont pas le meme avis mais plutot d’essayer de les convaincre. Moi je n’ai rien contre les nantais nantes c’est quoi? une ville. c’est un nom écrit sur une carte! j’ai de la famille en vendée et ce sont mes ventres a chou favori meme s’ils se disent breton. Tout ça pour dire que je m’en fou de savoir qui est breton ou pas je veux juste que ce soit clair moi j’ai 24ans et j’ai TOUJOURS entendu depuis que je suis née NANTES NEST PAS BRETON et 3jours apres entendre a la TV NANTES EST BRETON. c’est un enorme bordel. excusez moi mais ça c’est la vérité et pour une fois il faudrait informé les gens au lieu de dire oui ou non. Moi je venais sur ce site pour avoir une explication et peut etre changer d’avis sur la question mais pour le moment j’ai juste lu que ce n’était qu’une histoire d’argent ou justement « d’histoire » pour moi l’histoire c’est le passé moi je vous demande AUJOURD’HUI pourquoi nantes devrait redevenir breton?(autre raison que financiere)
    Et essayé de me faire changer d’avis , informez moi et croyez moi si vous y arrivez a me faire changer d’avis c’est peut etre gagné parce que moi qui suis vrai bretonne tétu et qui n’ai (quasiment) jamais tord (ça c’est typique breton non?) et bien vous aurez réussi a vous faire entendre.

  • Mandrin

    Me digarezit :
    « mais chut, je ne voudrais pas que les autres NANTAIS le prennent mal »
    … evel just !

  • Laurent Jutel

    @ Mandrin

    En quoi, les Nantais seraient-ils plus francisés que les Rennais, les Brestois, les Briochins?

  • Fred

    Marty est simplement Nantais et se sent très breton. Attention à toujours se demander à qui profite la division des Bretons sur des questions comme celle-ci. Soyons unis!

  • Mandrin

    @ Kriska

    PS : … et uniquement de vous à moi … il se peut que vous ayez quand même raison un tammig concernant pas mal de nantais qui se sont pas mal ‘’francisés’’ … mais chut, je ne voudrais pas que les autres le prennent mal …
    A wir galon.

  • Laurent Jutel

    @ Kriska et Marty

    Moi aussi, bien des fois et encore aujourd’hui, il m’a été dit que je n’étais pas un Breton… Ce qui n’a même plus le don de m’énerver.

    Comme souvent, j’ai entendu des Briochins dire qu’ils étaient plus Bretons que des Vannetais ; des Cornouaillais prétendrent que ce sont les Léonards et les Trégorrois qui sont des vrais bretons… ecetera… et vice versa.
    Je suis gentil car ils n’emploient même pas les termes Trégorrois, Vannetais… Mais Morbihannais, Finistèriens… Pour définir, leur bretonnitude : ils usent de terminologies géographiques françaises, donc tout est dit!

    C’est bien pourquoi, je comprends parfaitement l’exaspération de Marty.
    Tout comme, je ne condamne pas la remarque de Kriska, même si je la partage aucunement, mais malheureusement elle n’est pas la seule à le penser, à le dire… C’est son choix!

    Moi qui suis un indépendantiste breton, si demain il devait avoir un Etat breton. Ce dernier exercerait ses juridictions sur le Pays de Nantes. Car le Pays de Nantes ne sera jamais un Ulster ou un Kosovo. JAMAIS!

  • Bernard

    @ Kriska

    Mar plij, permettez moi juste de vous faire deux remarques :
    1 – Finalement, je suis heureux de voir que vous pouvez aussi écrire des choses tout à fait intéressantes et que j’ai plaisir à lire (même si ce ne fut pas toujours le cas, mais après tout … c’est la vie)
    2 – Pour défendre Marty (que je ne connais pas personnellement) : S’il existe un (ou des) Dieu, je suis persuadé qu’il ne peut que vomir les tièdes … et venir sur ce blog pour écrire que Nantes après tout … etc. c’est un petit peu comme si j’allais lire le Coran depuis le balcon du Pape au Vatican … il fallait vous attendre à un retour de manivelle … c’est une question de principe.

  • kriska

    Alors de 1 je suis bretonne du centre bretagne et contrairement a ce que tu pourrais croire beaucoup de gens du centre bretagne sont de mon avis! je pense que les autocollants d’adsav(breton maitre chez soi) et FLB ARB ne tapissent pas les murs de nos villes pour rien. moi je ne suis pas aussi radicaliste et ne fait pas parti de ces clans mais ça ne sert a rien de fermé les yeux!
    De 2 excuse moi d’etre diplomate mais moi au moins j’ai le respect de ne pas insulté les gens qui n’ont pas le meme avis que moi.EN PLUS JE SUIS UNE FEMME MERCI POUR LE ARD AU LIEU DE ASSE! le monde comme la bretagne est fait d’avis divers et heureusement encore qu’on n’est pas tous fait avec un calque sinon qu’est ce qu’on s’ennuirait! ce blog déja n’existerait pas! De plus marty si je relis bien tous ce que tous le monde a marqué tu ne prends pas parti tu n’expliques pas pourquoi tu es de cette avis. pourquoi? aurais tu peur de te faire insulté par un(e) gamin(e) comme tu viens de le faire pour moi? Moi je donne mon avis parce que d’apres les premieres lignes que j’ai vu sur ce site les gens restaient correct et que je suis un petit peu d’accord avec tout ce qu’ils mettent. Je ne suis pas fermé j’accepte la remarque mais je prefere qu’elle soit diplomate regarde Frederig Ar Bouder il n’est pas d’accord avec moi normal! mais lui m’explique pourquoi. Apres je viens sur ce site aussi parce que adsav m’interesse grace aux causes qu’ils ont défendu! comme le refus de l’enfouissement des dechets nucléaire allemand en bretagne! la destruction d’une partie de la foret de brocéliande pour y placer une décharge public FRANCAISE, …. Moi je n’ai rien contre la france si ce n’est qu’elle n’a sans cesse essayé de nous détruire et de nous rabaisser. Alors aujourd’hui je te pose une question… A ton avis si un jour nous breton nous n’avons plus de place pour placer nos déchets… Est ce que paris autoriserait que l’on casse un pied de la tour eiffeil pour y mettre nos déchets?? moi je ne pense pas parce qu’a partir du moment ou l’on touche a un patrimoine d’une région ou d’une ville c’est comme si on venait chez toi et poser des poubelles dans ton salon! Et je pense que tu n’apprécirais pas. Je me suis un peu écarté du sujet mais c’est pour te faire comprendre que mes avis sont la en connaissance de cause comme tous le monde ici! sauf que nous n’avons pas le meme vécu.

  • Elie Golan

    @Mandrin : tout à fait d’accord. Le rouleau compresseur détruit toutes les cultures, tous les peuples, au besoin par importation massives d’autres peuples :colonisation de peuplement, acculturation des autochtones, dhimmitude… Le film stupide « bienvenue chez les Ch’tis » se passe à Bergues (Pays flamand ou l’on parlait flamand)on n’y parle pas le patois Picard, ou le ch’ti de Lens… La diversité n’est que l’autre nom de la sous-culture gangsta-rap banliouzarde, le lumpen prolétariat auxiliaire du régime. Un consommateur standardisé pour une bouffe standardisée planétaire au service de l’hyperclasse globale Attaliesque.

  • kriska les nantais et les bretons…et bien ils te disent « c……..rd »

  • Bernard

    « Dans l’Histoire la “diversité” ne fut jamais que transitoire. Elle fut toujours le prélude soit de l’acculturation/assimilation, soit de la domination/éviction. »

    Hormis ces (ce) cas complètement atypiques, et qui démontrent combien des peuples et des cultures peuvent être différent et dans leurs manières de concevoir le monde et dans leurs aspirations, ceci se vérifie effectivement pour qui se penche sur l’Histoire.
    Seule petite chose qui n’est pas toujours aisé à comprendre : c’est que les  »coupables » ne sont pas forcément ou uniquement les  »envahisseurs ».
    Par exemple dans bien des cas se furent les peuples disparus qui prirent (inconsciemment ?) une part active au processus ayant entraîné leur acculturation, voir leur lente disparition et substitution par d’autres populations.
    D’ailleurs il n’est point besoin de chercher bien loin pour trouver un exemple qui crève les yeux …
    (Je dois bien admettre que ces vaux que sont devenus la plupart des  »français » me désespèrent profondément et ne méritent rien d’autre que ce qu’ils semblent finalement désirer …)

    Maintenant, il faut aussi savoir ce que l’on entend par diversité.
    Un peuple ou une culture en pleine santé se diversifie naturellement  »de l’intérieur » comme une famille qui laisse de nombreux descendants et c’est tout le contraire de la diversité … à la  »française ».
    La pseudo diversité  »à la française » c’est tout l’inverse : un peuple et une culture en régression dont les parties mourantes sont progressivement supplantées et remplacées par des populations issus d’autres cultures.

  • Bernard

    Il y a un rapport évident entre un groupe plus ou moins varié et nombreux (par exemple les Lapons sont un peuple … autant que les Hans) et un territoire au contour plus ou moins net.
    Rapport que confirme le plus souvent une continuité historique plus ou moins stable.
    Il existe cependant quelques cas un peu atypique.
    Certains ‘’peuples’’ sont majoritairement (ou minoritairement) constitués de nomades, les Peuls, les Casaques … leurs territoires sont le plus souvent constitués de vastes contrées semi-désertiques et s’enchevêtre dans celui de peuples plus sédentaires.
    Il existe aussi un ou deux peuples qui semblent être naturellement ‘’diasporiques’’… L’actualité et l’histoire semble démontrer qu’il est difficiles pour eux de se trouver un territoire stable autre que symbolique et sacré ; mais que l’enracinement dans une continuité historique est tout autant solide et nécessaire que celui sur un espace géographique et quelques fois peut même se suffire à lui seul.

  • Fred

    Par contre imaginer une bretagne sans diversité peuplés que de bretons me rappelle aussi certains régimes ou doctrines.


    Un peuple qui peuple sa terre est pourtant la situation naturelle. Dans l’Histoire la « diversité » ne fut jamais que transitoire. Elle fut toujorus le prélude soit de l’acculturation/assimilation, soit de la domination/éviction.

    La question est davantage de savoir quel est le projet pour la Bretagne. Une terre pour les Bretons ou bien autre chose et si c’est autre chose , quoi au juste?

  • Mandrin

    @ phil

    Eloge de la diversité :

    J’ai connu un temps, hélas révolu en Hexagonie, où l’on pouvait encore entendre souvent parler Alsacien en Alsace, Basque en Euskadi nord, … hag ivez Brezhoneg e Breizh.
    Mieux que cela des ancien de Bresse ou du Dauphiné par exemple, pouvaient vous parler de la foire d’une sous-préfecture ou d’un village voisin ou lointain (+ de 30km …) avec passion voir émerveillement, citant mille petites choses différentes qui y avait attirée leur intérêt, reconnaissant à coup sûre le patois ou l’accent de tel ou tel ‘’pays’’ voir village.
    De même qu’en Bretagne il était impossible de confondre un Vannetais parlant le Breton du Vannetais avec aucun autre.
    Le monde était alors infiniment plus vaste et passionnant que ce qu’il est aujourd’hui … et ma petite patrie m’y était infiniment plus rassurante et familière.
    Le temps et le jacobinisme étatique autant qu’hexagonal y ont malheureusement fait leur œuvre.
    Et pour une fois avec efficacité.
    Non seulement les patois y sont quasis morts, mais même de véritables cultures et langues nationales y sont mourantes.
    Étant quasiment venu à bout de sa propre diversité l’Hexagone n’a curieusement jamais tant employé ce terme ; et ceci pour continuer à construire sa vision de la diversité …
    C’est-à-dire un monde qui devra être uniformisé, et cette fois à l’échelle européenne d’abord, avant que de l’être mondialement.
    Ceci bien sûre au nom de grands idéaux;l’antiracisme nottament (en rendant le métissage quasi obligatoire) et la déocratie en centralisant toujours plus les réelles pouvoirs de décision vers une ‘’élite éclairée’’ autant que mondialisée.
    Combien de temps encore ?
    Et combien de cultures et de peuples seront encore irrémédiablement abimés avant que cette folle utopie ne s’effondre enfin ?

  • Petrignani side

    Merci Frederig pour votre reponse. Quant a la personne qui justifie la separation avec le Bro Naoned, posez vous juste la question de pourquoi cette division du territoire. L independence est elle viable sans Nantes? La reponse est Non et les politiques le savent tres bien depuis 1941.

  • gwezenn

    @ phil : ainsi si je suis votre raisonnement c’est le cosmopolitisme obligatoire sinon c’est synonyme de certains régimes ou doctrines ? (…) c’est votre raisonnement qui rappel certains régimes !

  • phil

    @ Frederig n’est t-il pas vrai qu’en regardant trop en arrière on n’avance pas ? Notre histoire nous appartient, mais il ne faut pas non plus y faire toujours référence,

    Par contre imaginer une bretagne sans diversité peuplés que de bretons me rappelle aussi certains régimes ou doctrines.

    Mon rêve une Bretagne moderne, un discours moderne dans un monde moderne.

  • kriska

    Frederig Ar Bouder tu fais bien de reprendre ma phrase et de préciser apres que nantes « fut » breton…. on n’utilise pas le passé pour rien, je connais l’histoire de la bretagne. Je sais que nantes faisait parti de la bretagne mais si cette frontiere a été créer il y a bien une raison et a l’époque les nantais ne s’en plaignaient pas. Si la France veut recréer des frontières pour toutes les régions d’accord mais aujourd’hui l’idée est abandonnée pour toutes les autres régions. Alors pourquoi insister pour nous??n’y a t’il pas un piege la dessous?comme créer des péages par exemple? et oui accepter de revenir sur le passé peut aussi autorisé ceci. Je ne suis pas contre certains arrangement que le fait que nantes et Rennes s’associe pour faire évoluer les 2 régions je pense que nantes peut s’associer mais pourquoi vouloir changer de région?
    Je n’ai rien contre les nantais comme je n’ai rien contre les marseillais ni contre les corses! moi ce que je me pose comme question c’est: Si un jour un parisien veut devenir corse va-t-on effacé toutes les frontieres qui les sépare et ne pas demander aux corses si ça les dérange? lol jexagere bien sur mais a médité je pense!

  • gwezenn

    @ phil : il faut n’avoir jamais vécu ou vu ce que veut réellement dire diversité ou alors faire preuve d’hypocrisie pour venir annoncer que c’est une richesse, la Bretagne serait riche de sa diversité ? mais de quelle diversité parlez vous ? votre image moderne on peut la contemplée dans l’hexagone multiculturel et multiethnique, c’est ça votre vision d’ un avenir riche de diversité et moderne ? non merci.
    @ Petrigani side : des cars sont venus de toute la France pour assister à ce match, il n’y avait pas que des bretons et ceux qui y étaient sont des crétins, breton et crétin ça peut être compatible, la preuve avec ce match.

  • Fred

    Pertignani: la mission historique des Bretons conscients est de travailler sans relache au réveil de leur peuple. combien de Bretons savent seulement que leur pays fut une nation indépendante? Les peuples colonisés ont tous leus bassesses. C’est justement une raison de combattre pour l’indépendance car cette situation n’est pas naturelle.

    Kriska dit:
    Moi je suis contre le rattachement de Nantes a la Bretagne d’un point de vue personnel! j’habite en “centre” Bretagne et nous voyons aujourd’hui les hôpitaux ainsi que les médecins partir

    Nantes est en Bretagne, elle fut même une capitale de notre pays. Je vous invite à vous y ballader, visitez le château des Ducs etc.
    Les découpages et charcutages artificiels de l’État français n’empechent pas les médecins et autres diplomés de partir. Ils quittent tous les jours l’Hexagone pour les Etats-Unis ou ailleurs! Et cela du fait du délabrement de la ‘France’. Qu’une  »région Bretagne » compte Nantes ou pas n’y change rien. En revanche que Nantes soit retranchée de notre pays réduit de beaucoup nos chances d’émancipation nationale. Avec Nantes nous sommes de la taille et de la puissance du Danemark !

    Phil dit:
    « Oui je peux etre noir, musulman, juif, athé, communiste mais avant tout breton. »

    @ Phil:
    Avant tout Breton ou avant tout Français? Par souci d’égalité votre raisonnement devrait s’appliquer à tous. Donc en suivant ce raisonnement en tant que Breton je pourrais aussi me dire Turc, Papou ou Allemand. Que valent les nations dans cette logique? Plus rien. Elle deviennent comme la France une coquille vide. Autant dire directement qu’on est pour la négation de toute appartenance nationale, c’est plus logique. Ou qu’on milite pour la domination de la France sur le monde ce qui revient au même.
    Vous êtes en revanche tout à fait logique en vious disant contre l’Histoire’. En effet votre approche qui confond et nie le fait national suppose de faire table rase du passé. Nous avons vu ce que cela donne avec les régimes totalitaires.

  • phil

    Ne faut il pas arreter ce débat stérile qu’est l’histoire.

    Ne faudrait il pas se tourner résolument vers notre vision d’avenir pour notre Bretagne en oubliant tout clivage politique et religieux .
    Essayons de donner une image moderne de nos aspirations.

    Oui je peux etre noir, musulman, juif, athé, communiste mais avant tout breton.

    La richesse de la Bretagne ne se retrouve t-elle pas dans sa diversité

    Phil

  • Petrignani side

    Sympa la bretagne :

    http://www.guingamp.maville.com/actu/actudet_-L’ambiance-monte-au-Roudourou_loc-1104349_actu.Htm

    Sans oublier la marseillaise chantée à pleins poumons par tout le stade, les 4 tribunes remplies de BBR et un « ils ont des chapeaux ronds » de rigueur. Je n’invente rien.

    Difficile de garder la foi nationaliste nécessaire avec un peuple de batards et de cas sociaux pareils.

  • edouard anast …si tu peux me trouver au congres ….le pays de CRAON m’interesse..!

  • kriska

    Moi je suis contre le rattachement de Nantes a la Bretagne d’un point de vue personnel! j’habite en « centre » Bretagne et nous voyons aujourd’hui les hôpitaux ainsi que les médecins partir.. a votre avis si Nantes se rattache a la Bretagne ou iront les médecins? a choisir entre Brest qui deviens une ville de moins en moins attractive et rennes qui est vivant mais n’a pas la mer… ni le soleil (soi disant excuse de médecin mais dont on entend souvent parler). De toute façon soyez conscient que 1 de ses 2 hôpitaux fermera! pour la simple raison est que l’état français ne veut plus qu’il y ai beaucoup de centre spécialisé(de 1 a 2 par région)!Je pense que si vous voulez faire comme nous.. c’est a dire vous taper 2H de route pour trouver un bon médecin et bien rattacher Nantes a la Bretagne mais ne venez pas vous plaindre plus tard! De plus je pense que les Nantais veulent se dire breton parce qu’ils sont persuadés qu’être breton veut dire être bon vivant voir alcoolique et que dans certains pays comme le Maroc on est accueilli a bras ouvert! pour avoir discuté avec des Nantais je peux vous dire que c’est ce qu’ils veulent (en tt cas ceux ac qui j’ai parlé)! moi je pense qu’être Breton c’est avant tout être fier de sa région de ses paysage et surtout ne pas la renier. Je pense que les nantais ne comprennent pas ça parce qu’eux même renie leur région.
    Qui vous dit que dans 20 ans ils ne reniront pas la Bretagne?

  • Mandrin

    Cela n’a peut-être pas grand-chose à voir avec votre congrès à venir (que je salue respectueusement), mais il est intéressant de parler également des autres mouvements qui lutent contre le joug hexagonal ; par exemple la Ligue Savoisienne dont le 14ème Congrès aura lieu ce 11 octobre 2009 à la Salle des fêtes de Duingt (Genevois).

    http://ligue-savoisienne.blog.fr/2009/09/29/le-14eme-congres-de-la-ligue-savoisienne-7065043/#comments

    … à vous de juger …

  • Edouard Anast

    Aujourd’hui, on parle beaucoup de la Loire-Atlantique. Mais, même du temps de l’ancien Etat breton, je n’oublie pas le jeu trouble, très politique, de la Papauté, pro-franque et pro-française, qui a contribué à diviser et à affaiblir la Bretagne et les Bretons en ne tranchant pas clairement pour l’Archevêché de Dol, mais en appuyant et imposant sur une partie du Duché, l’Archevêché de Tours, sous influence franque puis française.
    Il est utile de le rappeler, d’autant plus que dans le contexte de l’époque sans appui de l’Eglise, c’est plus que délicat de survivre.
    Comme quoi, les tentatives franques puis françaises de diviser les Bretons, de morceler la Bretagne ne datent pas d’aujourd’hui. Et perdurent en ce moment même…

  • Edouard Anast

    @Aberliger
    Tout à fait, cela ne se limite pas, à l’Anjou ou au Poitou mais aussi au Maine et à la Normandie.
    Aujourd’hui à titre d’exemple: Bien des gens sont persuadés, notamment du fait des découpages issus de la Révolution française que le Craonnais, aujourd’hui situé dans le département de la Mayenne, c’est le Maine, alors que c’est l’Anjou. Tout du moins, depuis le Xème Siècle, avant c’était breton. Je ne dis pas néanmoins que le Craonnais est breton aujourd’hui.
    Maintenant, pour une  » commune  » restituée, nous en récupérons deux. D’ailleurs, inexact d’employer le terme de commune même si moi aussi je l’emploie par facilité, tout comme les termes de Loire-Atlantique ou Ille-et-Vilaine…
    Moi, ce qui m’intéresse en terme de géographie historique de la Bretagne, c’est de savoir où étaient les frontières en 1488, 1532 et 1789…
    Notre territoire se définit par rapport aux anciennes paroisses et autres seigneuries, non?
    Enfin, vaste sujet…!!!

  • Flo

    Nous sommes nationalistes bretons, et donc indépendantistes, pourquoi vouloir sans cesse nous coller des étiquettes françaises afin de déterminer nos positions ?!

    Pour l’instant il n’y a aucun échiquier politique breton, nous ne sommes donc nulle part sur cet échiquier et ça me va très bien ; je n’ai personnellement que faire des étiquettes censée représenter des pseudos clivages idéologiques dont on voit très bien en France qu’ils n’existent pas en réalité.

    Extrême gauche, gauche, droite, Extrême droite, ce sont bel et bien les mêmes, quand on voit la facilité avec laquelle certains politiciens passent d’un bord à l’autre en fonction de comment le vent tourne…

    Nous nous battons pour l’émancipation politique de la Bretagne et pour défendre notre pays sur tous les domaines, qu’importe une Bretagne indépendante si notre peuple n’occupe plus son territoire, si notre environnement est massacré, si notre économie est mise sous tutelle de la France, si ce qui fait de la Bretagne ce qu’elle est et des Bretons ce qu’ils sont disparaît à tout jamais.

    C’est cela que nous défendons, au travers de positions qui ne sont ni de droite, ni de gauche, mais juste des positions bretonnes de bon sens pour notre nation.

  • aberliger

    A edouard :
    au cm2 pres necessiterait de recuperer quelques communes annexees par la Vendée ….et d’en rendre quelques unes au Maine et Loire….
    decoupage de 1790.

  • Moloso

    « ni gauche, ni droite française  »

    ca à le mérite d’être clair. Ca change du na ruz na gwenn. Au moins vous êtes la (bonne vraie) droite bretonne !

  • Elie Golan

    @Kroaz du : l’empire des banksters bien sûr que NON ! quand on parle d’Empire ce n’est pas l’Impérialisme… L’Empire est une notion assez souple historiquement ou chaque peuple garde sa Liberté dans un ensemble économico-culturel plus vaste assurant l’indépendance de tous. Il n’y a pas besoin « d’empereur », on peut voir ça comme une confédération de peuples libres? et librement associés. C’était le cas des Etats-Unis dont la constitution garantissait à chaque état la liberté de quitter l’Union… on a vu ce qui en est advenu quand les Etats du Sud ont voulu exercer leur droit ! … il y a toujours un danger mortel avec l’Etat Central (le Big Government)

  • Thierry

    très belle affiche !
    ni gauche, ni droite française ; bretons votez breton ; de préférence PPB Parti du Peuple Breton
    hep Bro Naoned, Breizh ebet

  • Edouard Anast

    Le 25 septembre, les conseillers généraux d’Ille-et-Vilaine ont adopté un énième voeux  » concernant la réunification  » de la Loire-Atlantique à la Bretagne, même s’il serait plus exact de parler d’un non-voeu : 46 voix pour et 7 abstentions.
    Un voeu vide de sens car il n’aborde par la question du rattachement du Pays nantais à la Bretagne. Il se borne à reconnaître l’identité bretonne du département de la Loire-Atlantique, çà si c’est pas un scoop !
    Les prochaines élections régionales apparaissent clairement en toile de fond. C’est l’opposition (droite française) qui est à l’origine de ce voeu. Proposé en avril, examiné en juin et voté en septembre. La majorité (gauche française) y a adjoint un rapport dont l’un des point constate et consacre les réalités historiques des racines bretonnes de la Loire-Atlantique (Faut-il un rapport pour constater une évidence?). Un autre point très intéressant souligne que ni la région Bretagne, ni le département de la Loire-Atlantique n’ont fait la démarche de demande de modification territoriale. Le rapport souligne que les sondages sont mi-figue, mi-raisin? Je trouve pour ma part qu’ils ont toujours été très clairs. Même, si avec les années: ils ont tendances à s’éroder vers le négatif. C’est normal, nos élus jouent le pourrissement. Avec tous les brassements de populations de ces dernières années… Je vois mal un Auvergnat, à titre d’exemple parmi tant d’autres, établit à Rennes ou Nantes s’intéresser ou voter pour cette question surtout d’un façon adéquate, c’est à dire positive…
    Depuis le Rapport Balladur, la droite française en Bretagne a jeté un pavé dans la mare de la gauche, tout aussi française, ne serait-ce qu’avec cette question lancinante de la réunification bretonne. Nous pourrions penser que le fait que la majorité à la région Bretagne et au département de la Loire-Atlantique aurait faciliter les choses mais visiblement: il n’en n’est rien… Rappelons néanmoins à la droite française qu’il n’y pas si longtemps : elle était majoritaire dans ces deux assemblées et que nous attendons toujours le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne. Administrativement parlant s’entend, car le Pays Nantais a toujours été breton et le restera.
    Notons, que réunification ou non, dans l’état actuel des choses, la Bretagne resterait une région administratives françaises.
    Enfin, en ce qui me concerne, ce qui m’intéresse au premier point: c’est la restauration d’un Etat breton indépendant sur l’ensemble du territoire historique de la Bretagne au centimètre carré près.

  • merci BRAS fred…….pour l’énergie donnée afin que les « dek bloazh » d’adsav ! se réalisent en pays de « NAONED » !

  • gwezenn

    Sacré orateur, quelle énergie ! mais n’est pas orateur qui veut.

  • Kroaz du

    D’accord.
    Un langage juste paie.Il faudrait des Pierre Bourgault.

    http://www.youtube.com/watch?v=88HDmGKwZi4

  • gwezenn

    Cette Europe que vous décrivez je pense que personne n’en veut ici, l’Europe des peuples est l’antithèse de l’Europe politique actuelle.

  • Kroaz du

    Une Bretagne réunie oui mais au sein d’un empire européen non.L’Europe des Banksters détruisant les Nations pour imposer un capitalisme sans frein,je ne vois pas d’intéret.Si la Bretagne est confrontée à un impérialisme français pas la peine de voir grandir cet impérialisme européen puis mondial.Cette Europe marche pied d’un Gouvernement mondial policier je n’en veux pas.

  • Edouard Anast

    A l’issu du Congrès du Parti pour l’Organisation d’une Bretagne Libre, des 9 et 10 octobre 1999, à Mur de Bretagne. Et suite, au rejet pour 2 voix de la motion : « Nous sommes la droite nationale bretonne ».
    Sept anciens militants du POBL se réunissaient, à Redon, le dimanche 17 octobre, pour la première réunion constitutive d’ADSAV!. Ce jour, sur proposition de M. Padrig Montauzier, était adopté à par l’ensemble des personnes présentes le nom d’ADSAV pour ce nouveau parti.
    La deuxième réunion constitutive a eu lieu le dimanche 24 octobre 1999, à Fégréac.
    Ecetera…

  • alan

    10 ème congrès mais pas encore le 10 anniversaire!

  • HENRI LE GUILLOU

    je serai également présent au 10ème Congrès accompagné par quelques amis de la Kevrenn Occitania
    A bientôt

  • Pierre Guillemot

    Présent également, un 10ème congrès c’est incontournable !

  • Meriadeg

    Me ivez ‘vel just !

  • gwezenn

    Présent!

  • kevlar

    Présent!