Le 21 Novembre 2009: La Bretagne au centre de l’Europe!

Adsav, le parti du peuple breton invite tous les Bretons le 21 Novembre 2009 à Ligné, près de Nantes. L’indépendance de la Bretagne et sa place en Europe seront au centre des débats: « Construire l’Europe : ni souverainisme, ni technocratie, mais une Europe des peuples unie dans sa diversité». Les échanges permettront de comparer et de confronter les projets afin de donner un nouveau souffle à la construction européenne. De nombreuses délégations étrangères ont déjà répondu présent à l’appel.
Au programme :

La France, en sortir c’est s’en sortir :

Dr Robert Mercier- « 2010 :150 ans d’occupation française à Nice : Basta »

Quelle Europe voulons-nous ?

Débats avec Mario Borghezio (Parlement Européen, Lega Nord) et Björn Roose (Secrétaire du Voorpost).

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • HeolT

    Rassures toi « Rue Crebillon », marty ne te répondait pas, il y a eu des erreurs dans les questions réponses entre les deux sujets qui parlent du congrès.

    Frederig Ar Bouder et marty ne te répondaient pas à toi, mais à un intervenant sur un autre sujet qui demandait si tous le monde était accepté au congrès.

    Et quelqu’un t’as répondu en te disant que tu pouvais régler le jour même sur cet autre sujet…

    Un peu le bordel d’avoir deux articles avec le même thème et tous les deux beaucoup de commentaire 🙂

  • Rue Crebillon

    Rassures toi Marty ma question ne partait pas d une mauvaise intention.

  • Roland

    Thank you Debrer-Frans for your post ,i hope that our partecipation at the Congress of ADSAV don’t make problem to the movement ,in this event tell me if we don’t came to Nantes.
    With friendship
    Fabrizio secr. Lega Nord sez, Collegno-Grugliasco

  • gwezenn

    Comme tu y va fort marty ! j’en salive aussi d’avance (…) mais je pense et j’espère que ce ne sera pas nécessaire.

  • de toute maniere ceux qui causeront des troubles…. on en salive d’avance.
    le choix du jour est surtout de savoir si on met du plomb ou des ogives sur le 9mll.
    apres c’est une histoire de gout.

  • HeolT

    Tu peux payer sur place

  • Rue Crebillon

    D’accord. Je veux juste savoir s il faut envoyer l argent a l avance ou si l’on peut payer sur place?

  • Fred

    Le débat public de l’après midi est public donc ouvert à tous du moment qu’ils ne causent pas de troubles.

  • Rue Crebillon

    Bon sinon personne pour répondre a ma question? C est le bon sujet pourtant non?

  • Kroaz du

    De M.Borghezio.Je répondais en partie à l’intervention intéressante de Debrer-Frans sur son impression lors de son déplacement en Italie vis à vis de ce mouvement.

  • gwezenn

    @ Kroaz du : vous pouvez être plus clair ? je ne vois pas trop de quoi vous voulez parler, désolé mais c’est quand même confus.

  • Kroaz du

    L’extreme droite en France n’est que la Droite gaullienne et la terminologie se déplace suivant la création ou la disparition de partis.
    Il veut enlever la place UE en étant de l’intérieur à l’aune de l’Histoire on sait très bien comment ça finit,par une acceptation de plus en plus grande de l’idéologie mondialiste.De Villiers en est un bon exemple.On y met son doigt,sa main et c’est tout le corps et l’esprit qui sont aspirés par la Machine à pensée UE.
    On ne pense pas à l’inverse mais imaginez l’UMPS adhérer à Adsav pensant transformer l’intérieur du mouvement en leur faveur,je ne pense pas qu’on leur laisserait les mains libres.Dans une coquille vide comme avant 1789 effectivement on peut faire ce que l’on veut mais Adsav n’est pas du tout dans cet état-là.
    Peut-etre que M. Borghezio veut montrer ce qu’il veut pour le public et garder le reste en interne comme M.Sarkosy et son lyrisme soudain lors des élections pour l’Histoire française,la protection du travailleur français,etc.On sait qu’il a bien menti.

  • Debrer-Frañs

    @Ogmios :
    1) Dire que le clivage droite/gauche est français c’ est complètement ridicule. Les termes de droite et de gauche existent dans tous les pays d’ Europe. Après on peut penser que ce clivage ne veut plus rien dire… mais sous-entendre systématiquement que ce que dit un de tes contradicteurs est français parce que ça te déplait est franchement pénible.
    2) J’ étais à côté de Turin ce WE avec quelques autres et à l’ invitation de la Lega. D’ abord je n’ ai pas vu de « fascistes ». Ou alors ce sont de drôles de fascistes qui éditent des billets de banque commémorant l’anniversaire de la « déclaration d’ indépendance de la nation padane ».
    3) Lors de ce WE, nous avons pu écouter M. Borghezio. J’ étais un peu surpris parce que je le trouvais un peu tendu. Puis il reçoit un coup de téléphone en plein discours. C’ est après que nous avons appris ce qui le préoccupait : un stand des Giovanni Padani venait de se faire attaquer à quelques kilomètres de la salle par des nervis d’ extrême-gauche. M. Borghezio attendait des nouvelles d’ un jeune militant sérieusement blessé. Celui-ci est d’ origine africaine… Voilà déjà pour l’ accusation d’ extrême-droite.
    Ensuite, M. Borghezio ne serait pas assez européen et trop ED : c’ est lui qui a proposé de défendre les peuples sans Etats non-représentés au parlement européen, lui aussi qui veut créer une sorte d’ école des cadres européenne pour les mouvements comme Adsav et la Lega…

    On ne pouvait pas être aussi loin de la vérité…

  • Dalc’homp mad !

    « … en réalité le stade ultime de la subversion puisqu’il s’agit de cosmopolitisme métisseur masqué derrière un faux retour aux racines et à la Tradition. »
    Complètement d’accord !!!
    Avec des tristes pitres comme Bové, Cohn-Bendit, Hulot, Noel Mamère etc. … l’on touche à un sommet dans l’art de l’inversion !
    Mais il ne faut pas trop s’inquiéter sur les dernières ‘’performances’’ électorales des écolos.
    Devant le néant idéologique où a définitivement sombré le parti socialiste et devant le mécontentement et l’anxiété grandissante il était prévisible qu’une partie de ses électeurs se radicalise et cherche une position de replis/rechange.
    Maintenant la baudruche se dégonflera bien vite car l’on ne peut guère trouver plus creux qu’un ‘’écolo’’.

  • Rue Crebillon

    Sinon, pour le congres, si on souhaite juste assister au débat public de l après midi, il faut envoyer les 5 euros a l avance ou on peut payer sur place?

    Merci pour la réponse.

  • Disuj

    Une réponse qui n’en est pas une. La question ne touchait pas aux berbères en tant que peuple, mais aux alternatifs écolos qui sont en réalité le stade ultime de la subversion puisqu’il s’agit de cosmpolitisme métisseur masqué derrière un faux retour aux racines et à la Tradition.

    Il me semble que ton art subtil est très prisé au parti breton qui apprécie certainement les démocrates chrétiens conservateurs.

  • gwezenn

    Nous ne parlons pas de la même chose Ogmios, tu parles de connaissances ou d’amis quand nous parlons appareils et décideurs politiques, j’ai moi aussi connus des gens de gauche très à gauche d’ailleurs mais ils n’avaient pas grand chose à voir avec ce que tout le monde entend par gauche ou extrême-gauche, comme je l’ai dis plus haut, à l’heure qu’il est ce sont surtout le positionnement vis à vis du mondialisme et de l’immigration qui font la différence le reste n’est que sémantique et approximations, « droite » et « gauche » se rejoignent sur ces 2 thèmes donc effectivement l’étiquette on s’en fout et « droite »/ »gauche » c’est 2 étrons identiques, il n’y a pas en vérité de peuple de gauche ou peuple de droite comme les médias se plaisent à dire, il y a le peuple d’un côté et une oligarchie de privilégiés qui prend les peuples pour des c… de l’autre.

  • Ogmios

    Personnellement, je me moque totalement de l’étiquette. Seul le contenu compte. Et je dois reconnaître que je trouve bien plus de vraie « droite » chez certains amis de gauche voire même d’extrème-gauche que dans ma soi-disant famille politique. Je ne connais pas non plus le Berbère en question, mais pour compter parmi mes connaissances des gens appartenant à ce peuple, encore une fois, je me sens bien plus proche d’eux que des bretons francisés ou des abrutis de la droite nationale. Loin des clichés et des idées toutes faites, loin des anathèmes des psycho-rigides, la politique est un art subtil qui ne s’accomode guère de la bêtise au front bas et à la nuque épaisse.

  • gwezenn

    @ Disuj : Au parlement européen « centre gauche » et « centre droit » votent ensembles 90% des lois et sont d’accord sur quasiment tout, où est la différence ?
    Je vous rejoins par contre sur tous le reste.

  • Disuj

    « Oui, les babas-cools des années 70, qui ont remis au goût du jour toutes ces choses-là, y compris les langues dites régionales, ont fait avancer le schmilblick. »

    Et ils l’ont tué en le subvertissant par le discours universaliste. Le loup déguisé en mouton…

  • Disuj

    « “Les intéressés sont tous de gauche, voire d’extrême gauche”

    Raisonnement typiquement français.
    La gauche et la droite sont des notions imbéciles issues de la stupide pensée contemporaine hexagonale.
    Ce qui compte n’est pas l’étiquette, mais le contenu du pot. La plupart de ceux qui se définissent de gauche ne le sont en réalité pas, ou certainement bien moins que certains se proclamant haut de fort de “droite”.
    Je me sens pour ma part bien plus proche de baba-cools écolo-gauchistes implantés au Larzac ou à Barcelone que des petits sarkozys en costard-cravate. Les Jésus peace and love des années 70 , tout gauchistes qu’ils étaient, ont fait cent plus pour l’identité européenne que toute la “droite” réunie! »

    N’importe quoi, comme si la droite et la gauche étaient des concepts réservés à la France… L’UE est géré par deux grands groupes au parlement, le parti conservateur de « centre droit » et celui de centre gauche. Je n’ai pas l’impression que seule la France y siège…

    Je répète, quand on se ballade à Barcelone, les « nationalistes catalans » ont bien mieux réussi à détruire la Catalogne que 40 ans de franquisme. Parce qu’ils avaient un raisonnement en réalité reposant sur les piliers du progressisme et le libéralisme économique le plus bête.

    Quant aux « babas cools » écolos implantés en bretagne, notamment dans le 22 ou ils tiennent une commune, et bien pas un n’est breton et on y compte même des berbère de Paris, dont le crédo est la subversion même: sous un vernis de traditions se cache une haine de toute identité charnelle. Ce n’est pas pour rien qu’y était les plus hostiles à toute forme de nationalisme, même breton, voire surtout contre ce dernier.

    Ogmios proposerait donc un bayrouisme breton ? Si oui, son crédo est bien incarné par le Parti Breton.

  • Edouard Anast

    En parlant, de l’exemple irlandais, je voulais dire que je doutais que cela nous ait réussi… ! ?

  • Edouard Anast

    De toutes façons, ce qui marche chez les uns n’est pas forcément adéquat pour la Bretagne.

    Nous pouvons bien citer tel ou tel organisation, ou pays : ce sont des Histoires différentes.

    Les diverses formes que prennent les indépendantismes, pour moi, ne sont pas interchangeables.

    Aujourd’hui, nous ne pouvons pas dire qu’une organisation bretonne plus qu’une autre est trouvée le créneau qui permettrait à l’autonomisme, l’indépendantisme breton de percer électoralement.

    Je ne sais pas ? Peut-être qu’en Bretagne, nous regardons un peu trop ce qui passe chez les autres !?
    Il se dit que l’emsav a été très inspiré par l’Irlande. Je ne pense pas que cel nous réussi ?
    La seule chose à mon avis qui est valable dans l’exemple irlandais et a retenir, c’est l’expression et non de parti : Sinn Fein, Nous-mêmes, Nous Seuls.

  • Ogmios

    « Mince j’ignorais que les hippies étaient de fervents défenseurs de l’identité européenne….!  »

    Le mouvement hippie est en partie une queue de romantisme allemand. Le retour à la terre, la promotion de la musique folk , l’écologie radicale, tout ceci ne s’inspire pas de la philosophie des lumières.
    Oui, les babas-cools des années 70, qui ont remis au goût du jour toutes ces choses-là, y compris les langues dites régionales, ont fait avancer le schmilblick.

  • gwezenn

    cet avis n’engage que moi mais la langue n’est pas tout la preuve avec l’exemple catalan, une Bretagne bretonnante mais de gauche et multicolore ne m’intéresse pas plus que la forme actuelle.

  • Petrignani side

    Pour revenir aux corses, je ne sais si Corsica Libera se considère de droite ou de gauche, mais leur programme est résolument nationaliste et proche de celui d’Adsav. Voir le sujet des résidences secondaires. La venue de personnes de ce parti au congres aurait pu être très enrichissante.

    Quant a la critique sur les nationalistes catalans, Barcelone est certe devenue la ville que l on sait, mais en tant que bretons, on n’est pas trop en mesure de leur faire des reproches. L enseignement du catalan est obligatoire. Et le breton déjà?

  • gwezenn

    Mince j’ignorais que les hippies étaient de fervents défenseurs de l’identité européenne….! par contre je te rejoins sur le fait que gauche et droite sont devenus (?) des notions complètement abstraites, ceci-dit ce n’est pas réellement une histoire d’étiquette politique le problème mais le positionnement vis à vis du mondialisme en général et de l’immigration de peuplement en particulier ( les 2 allant de pair ), je ne vois pas pourquoi on tourne autour du pot avec des histoires de couleurs politiques qui ne sont pas le point de divergence réel.

  • Ogmios

    « Les intéressés sont tous de gauche, voire d’extrême gauche »

    Raisonnement typiquement français.
    La gauche et la droite sont des notions imbéciles issues de la stupide pensée contemporaine hexagonale.
    Ce qui compte n’est pas l’étiquette, mais le contenu du pot. La plupart de ceux qui se définissent de gauche ne le sont en réalité pas, ou certainement bien moins que certains se proclamant haut de fort de « droite ».
    Je me sens pour ma part bien plus proche de baba-cools écolo-gauchistes implantés au Larzac ou à Barcelone que des petits sarkozys en costard-cravate. Les Jésus peace and love des années 70 , tout gauchistes qu’ils étaient, ont fait cent plus pour l’identité européenne que toute la « droite » réunie!

  • Bernard

    Post Mortem

    Terme sûrement adéquate pour ce post et pour plusieurs raisons.
    La première c’est que je n’ai plus envie de vous gaver avec les affaires  »Italiennes » qui ne sont pas votre problème central !
    La seconde c’est que en conséquences  »Bernardo » avait posté un petit texte d’adieu (toujours en attente de modération ?)
    La dernière est en rapport avec un certain mouvement politique que votre bien aimé président se vante d’avoir tué … ce qui est bien possible …
    Mais il arrive aussi que le Diable porte croix et en tuant toutes chances pour le front national de se rétablir il a peut-être aussi scier la branche sur laquelle il est assis et ouvert une chance historique pour des mouvements comme le votre. Cela l’avenir nous le dira …
    Et là, il se trouve que j’ai retrouvé les mêmes méthodes, les mêmes arguments et le même but, concernant notre Borghesio bien aimé.
    Alors venant en tout de suite au cœur du sujet :
    Concernant le Front National certains leghistes, connaissant bien la  »france » m’ont confié en privé avoir été littéralement écœurés par le traitement ‘’dégueulasse’’ dont a été victime ce mouvement.
    De même par rapport à un mouvement comme ‘’Fiamma Tricolore’’ par exemple, il y a souvent la même objectivité qui conduit à considérer par beaucoup que même si ce sont des adversaires politiques, ils n’en méritent pas moins le respect pour leur courage et leur honnêteté intellectuelle.
    Par contre nous somme de plus en plus en ligne de mire de l’hostilité sournoise d’un certain Fini ou proclamée d’une post-Démocratie-(si peu)-Chrétienne d’un certain Casini … pas du tout Catholique.
    Il existe cependant une divergence FONDAMENTALE entre la Lega et les diverses droites nationales : le rejet des idées jacobines … qui sont d’ailleurs nées en France en 1789, et portaient en germe la destructions des identités et le cosmopolitisme dont la France est malheureusement devenu l’un des exemples les plus ‘’accomplis’’.
    Ceci explique notamment l’impossibilité technique pour un mouvement comme la Lega de se joindre à celui des droites nationales au parlement Européen et le sourire gêné de M. Borghesio accessoirement.
    Mais nous aussi, nous avons des choses plus importantes à faire que de venir nous justifier dans un pays qui semble aussi ouvert d’esprit que la Russie Soviétique (et peut être bien aussi efficace pour les méthodes …)
    Ce qui compte à présent pour nous ce sont les réformes qu’il reste à accomplir au gouvernement, et aussi la poursuite de notre implantation chez nos frères d’Emilie-Romagne et de Ligurie par exemple où les braves gens qui composaient l’électorat de base d’une des parties les plus  »rouge » de la Padanie se tournent à présent avec confiance et enthousiasme vers les Leghe d’Émilie-Romagne et (moins pour l’instant) de Ligurie et où même les bastions électoraux les plus à  »gauche » sont conquis les uns après les autres !

    QUESTA VOLTA : ADIO ! E DA VERO !

  • Edouard Anast

    C’est quoi le titre exact du livre de cette Mademoiselle Nelly Blanchard?

  • Disuj

    « Corses, des Catalans, des Gallois, des Basques  »

    Les intéressés sont tous de gauche, voire d’extrême gauche. Quand on se ballade à Barcelone, on voit mal ce que les « nationalistes » catalans ont apporté à leur pays si ce n’est la désolation.

    Je préfère à tout prendre la Lega.

  • E.vitarvro

    sur ce commentaire Je suis d’accord avec Ogmios.

  • Ogmios

    Je n’ai rien à reprocher la ligne politique d’ADSAV!
    Mes réflexions portaient sur l’emsav en général, qui, force est de le constater, n’est pas à la hauteur des ennemis de la Bretagne, toujours actifs et malfaisants.
    A l’heure Mlle Nelly Blanchard se voit gratifiée d’une publicité dans Ar Men pour son dernier livre sur les « complicités entre l’Allemagne nazie et le mouvement breton », l’emsav en question en est toujours au même point, entre ceux qui n’en finissent plus de demander pardon et ceux qui , sans doute par désespoir et constat d’impuissance, se complaisent dans leur rôle de « fascistes bretons » pour le plus grand plaisir des universitaires sus-cités.
    J’aurais sans doute dû ne pas intervenir sur ce fil, mais c’est fait, tant pis.
    Oui, il aurait été plus judicieux d’inviter des Corses, des Catalans, des Gallois, des Basques plutôt que le sieur Borghezio, à mon sens beaucoup trop connoté « extrème-droite » et pas assez « nationaliste européen ».
    Mais ceci n’est qu’un détail.

  • Elie Golan

    Le Süd-Tyröl volé à l’autriche en 1918 et rattaché arbitrairement à l’Italie sans le référendum pourtant prévu…(Droit des Peuples à disposer…blablabla) Les régimes national-socialiste allemand et fasciste italien n’ont jamais rétabli aucun peuple lésé et spolié dans ses droits initiaux.

  • Bernardo

    Carissimo Ogmios,
    Votre retour dans ce débat m’a vraiment fait plaisir et j’espère qu’il se poursuivra.
    Moi j’étais juste venu y défendre mon camp, comme vous défendez une cause qui vous tien visiblement autant à cœur qu’il me tien de défendre la mienne …

    Même en cas d’éventuelles provocations ou autres diffamations je n’ai plus l’intention d’y répondre … et d’ailleurs je suis sûre que vous avez beaucoup d’autres sujets à aborder.

    Maintenant, je pense que Bernardo n’a que trop abusé de ce blog et qu’il peut enfin dire :
    Grazie per la vostra attenzione e ADIO !

    PS : http://www.valleyofthetemples.com/vall%E9edestemples.htm

  • Petrignani side

    Au fait, juste en passant, avez vous contacte des organisations politiques corses ou basques pour ce congres?

  • Disuj

    Ogmios a t’il quelque chose de plus général à reprocher à la ligne politique d’Adsav ?

  • Bernard

    En tout cas … quel magnifique coup de théâtre, ce retour d’Ogmios fût un grand moment …
    Grazie Maestro !

  • gwezenn

    @ Laurent Jutel

    J’en suis au même stade que vous et ça me convient aussi, il va de soit que les avis sur ce blog n’engagent que leurs auteurs et puis qui peu sincèrement être d’accord sur tout ? ça me parait quasi-impossible, les divergences de vues sur tels ou tels sujets ne sont rien et sont même bénéfiques car elles font progresser, en tout cas c’est mon avis, seul notre vision politique réciproques pour la Bretagne importe, le reste c’est du chipotage sans importance, être positif et constructif c’est se concentrer sur ce qui nous unis.

  • gwezenn

    C’est VOTRE « réalité » et celle de certains journaleux, toujours prompt à tronquer ou truquer des reportages pour leurs faire dire ce qu’ils en attendent ( les exemples en ce sens abondent ), ceci étant vous démontrez encore une fois votre obsession du passé, rien d’autre, faudrait penser à consulter…ou apprendre à réfléchir par vous même ( si si c’est possible je vous assure ) au lieu de vous complaire de propagande médiatique, malheureusement vous semblez aimer votre situation de mouton, alors continuez à bêlez.

  • Laurent Jutel

    @ Gwezenn

    Je suis d’accord avec vous.

    Je participe uniquement à la discusssion. Cela ne va pas plus loin.

    Comme, je l’ai dit à certains lors de la Commémoration de Ballon : ce sont ceux qui s’activent au jour le jour qui ont raison, dont notre président, et leurs voix sont prédominantes.
    J’émets quelques avis, quelques commentaires sur ce blog qui n’engage que moi.
    Je ne suis pas un cadre d’Adsav, ni membre du BP, ni même un militant actif.
    Je me considère comme un adhérent-cotisant. Ni plus, ni moins. Et, cela me convient très bien.
    Quand j’écris : il peut apparaître des nuances, … Mais, ma voix est acquise à nos 2 présidents. Cela ne veut pas dire que je suis d’accord sur tout mais la globalité me convient.

  • Kroaz du

    Obsession de 39-45?Vous avez du mal me lire.
    M. Borghezio à une réunion des identitiares niçois en 2008:

    Un interlocuteur:
    -« Jouer le régionalisme c’est plus facile pour les Italiens que pour nous.
    M. Borghezio:
    -Oui mais c’est une bonne manière de ne pas immédiatement être classé comme fasciste nostalgique,mais comme une mouvance régionale,catholique,etc…Et en dessous nous sommes toujours les mêmes. ».

    Acquiescement d’un des interlocuteurs et affirmation d’un autre « Ah oui c’est çà ! ».Visage gêné de M. Borghezio.

    Nier ne sert à rien la Réalité revient toujours comme un boomerang.

  • Debrer-Frañs

    @Kroaz Du : je ne sais pas si nos amitiés avec les Flamands nous sont nuisibles. Tes commentaires en revanche le sont (monarchisme français, antifascisme du niveau du moindre boutonneux de Rennes II,…). Vas donc repasser le drapeau fleurdelysé qui orne certainement ta chambre et change de pseudo.

    @Ogmios : tu gagnerais certainement à moins dresser les choses à grands traits et surtout à éviter les jugements à l’emporte-pièce sur tes anciens camarades, comme le fait par exemple de remettre en cause leur nationalisme parce que tu as décrété que c’ est toi qui avait raison. Si nous ne devions n’ être que de vulgaires régionalistes d’ ED, nous ne serions pas à Adsav mais en train de faire les pitres dans un bunker de Querlesquin avec quelques hooligans avinés (si tu vois ce que je veux dire)…

    Juste un commentaire quand même sur ton argument concernant le séparatisme pasdanien qui serait une sorte d’égoisme de petits bourgeois parce que le Ligue utilise l’argument économique dans ses discours : Tu es le premier à prôner des arguments économiques pour convaincre nos compatriotes. Par ailleurs, les nationalistes flamands, et d’ autres, utilisent les mêmes arguments. Cela remet-il en cause la justesse de la cause flamande, voire pan-néerlandaise ?
    Tu es presque décevant pour le coup en reprenant l’argumentaire du journaleux français moyen (y compris au sujet de M. Borghezio : j’ ai vu le reportage que tu cites. C’ est pourtant évident qu’il ne fait pas un salut fasciste…).

  • Edouard Anast

    @ Kroaz du

    Vos commentaires m’inspirent une seule chose :
    A l’image de l’écusson d’hermine plain que porte une partie des forces d’occupation françaises en Bretagne et du pseudo dont vous usez. Vous n’avez aucune légitimité à le porter car tout simplement cela se mérite.

  • gwezenn

    @ Laurent Jutel : l’impatience en politique est parait-il une sottise, qu’importe si nos actions font émerger du positif dans 10, 20 ou 30 ans ? ce qui compte c’est de conditionner l’action présente pour le futur, et puis 10 ou même 30 ans c’est quoi ? rien…beaucoup en politique ont baissés, baissent ou baisserons les bras car ils ne voient ou ne pensent qu’à court terme, c’est à mon avis une grossière erreur, comme a dit un célèbre chinois les petits ruisseaux font les grands fleuves.

  • gwezenn

    @ Kroaz du : ton obsession de la guerre 39-45 et de ses aléas commencent à êtres pénibles, nous sommes en 2009…comme je le dit plus haut à part les invectives historico-pathologiques nos opposants n’ont rien à dire, tu en est la preuve.

  • Laurent Jutel

    @ Frederig Ar Bouder

    Je n’ai aucuns doutes sur le niveau de formation des Bretons : comme tu le soulignes, il est plutôt supérieur à la moyenne hexagonale et européenne.

    Je suppose que le but du PPB est d’amener à la restauration d’un Etat breton ? Et de le gouverner ?

    Comme tu l’auras noté, j’ai bien dit si demain, pas dans 10, 20 ou 30 ans : je crois quand même que cela serait la foire aux opportunistes … Mais, nous n’en sommes pas là.

    Je ne dis pas çà pour moi : je n’ai pas ni l’ambition, ni d’intérêts, ni les compétences pour le haut du panier.
    Mais, tant qu’à choisir : mieux vaudrait quand même que cela sorte de chez nous.

    Enfin, pour l’instant c’est du blabla …

  • Kroaz du

    « Les nationalistes flamands sont les héritiers des collaborateurs de 40-45 « .

    1990, Karel Dillen,
    président d’honneur du Vlaams Blok
    et ancien président du parti.

    Tout commentaire est superflu.

  • Debrer-Frañs

    Voilà des commentaires plus constructifs… Voilà Marcinou, comme le disait Gwezenn le mieux à faire est de venir au congrès. Tu auras tout loisir de débattre avec M. Borghezio. (C’ est quand même un peu facile de suggérer d’ effacer les commentaires après avoir mis le souk!)
    Par ailleurs, je ne doute pas que d’ autres délégations aient été invitées. Pourquoi pas ton ami Duo-Sicilien ?
    Pour ce qui est de ceux qui se font une opinion par le biais médias aux ordres (français ou belges), tout commentaire serait superflu…

  • Fred

    Si demain, cela arrivait en Bretagne : je ne pense pas que les nationalistes bretons, les indépendantistes bretons (ce n’est pas la même chose) géreraient un Etat breton car peut-être à une ou deux exceptions, ils n’ont pas le personnel formé pour çà … Nous nous retrouverions avec d’anciens élus français à gouverner … non?

    Suis-je optimiste? Mais je en me fais pas trop de soucis. Il y a énormément de compétences plus ou moins « dormantes » en Bretagne. Il n’y a pas besoin d’avoir fait 20 ans de politique pour se mettre au travail et aider son pays. Plutot l’inverse…

    Nous avons l’une des populations les mieux formées d’Europe cela aura un impact positif. Simplement nous devons diriger ce gisement vers la Bretagne ce que seule une Bretagne indépendante saurait faire. Des gens qui sont actuellement en retrait viendraient sur le devant de la scene, et inversement.

    Il

  • Laurent Jutel

    @ Ogmios

    Vous émettez des commentaires non-dénués d’intérêts. Ce qui ne veut pas dire que je suis d’accord avec tout.

    Selon vous la Padanie n’est pas une réalité. C’est un avis qui en vaut bien d’autres. Je ne vois pas en quoi l’Italie du Sud serait plus légitime que le Nord ?
    Dans l’Histoire, il y bien des gens, qui en leurs temps, qui devaient se dire que l’Empire Romain, les Etats pontificaux, l’Empire Ottoman, … n’avaient aucunes légitimités mais ils ont bel et bien existés … Pourquoi pas la Padanie … ?
    Je ne suis pas certain qu’un Napolitain se sente plus d’affinités que çà avec un Sicilien ou un Sarde … ?

    Aujourd’hui, nous sommes quand même plus proche de voir une Padanie indépendante que la Bretagne.

  • Meriadeg

    Les parenthèses étaient pour vieux et non nationaliste bien sûr !!!!

  • Meriadeg

    Je viens de lire tous ces échanges, moi le vieux « nationaliste » et patriote breton. Que de bruit pour pas grand chose. Le président d’Adsav a bien mis les choses à plat…. Dans les invités, le parti du peuple breton n’est pas « poing et main » lié aux invités ! Quant à l’abandon de certaines thématiques dont parlent Debrer-frañs ; non rien de changer dans les orientations du parti. Je serai le premier à m’en émouvoir et à réagir. Les dissensions sont à régler entre nous, l’ennemi ne doit pas en avoir connaissance….
    Et c’est tout à fait logique et normal qu’il y ait des différences entre nous, c’est notre richesse entre militants d’un même parti indépendantiste et nationaliste breton.
    Ra vezo gwenn ho ped.

  • Laurent Jutel

    @ Bernard

    Donc, nous pouvons dire que la Lega Nord que si demain la Padanie devient un Etat indépendant : elle n’a pas de volonté annexionniste vis-à-vis des non-italophones ?

    Je vous rejoins aussi sur le fait que la Lega Nord est un parti politique qui compte, notamment en voix, maintenant moi je fais plus des commentaires que des reproches pour la simple raison que je suis pas un transalpin.
    C’est vrai que parfois : c’est difficile d’y voir clair dans les options prises.
    Par exemple, voir des membres de la Lega Nord au sein du gouvernement italien. Ce n’est pas un jugement … Mais, comme je disais plus haut : la Lega Nord joue dans une autre division. En ce qui nous concerne, et cela n’a rien de péjoratif, malgré notre sincérité, nous ne sommes que des amateurs.
    D’être dans le gouvernement italien présente à mes yeux au moins un avantage c’est que demain si il y a une Padanie indépendante : ils auront le personnel adéquat, formé pour gérer leur Pays …
    Si demain, cela arrivait en Bretagne : je ne pense pas que les nationalistes bretons, les indépendantistes bretons (ce n’est pas la même chose) géreraient un Etat breton car peut-être à une ou deux exceptions, ils n’ont pas le personnel formé pour çà … Nous nous retrouverions avec d’anciens élus français à gouverner … non?

  • Bernard

    « La seule “euro-région” réelle de la péninsule italique, c’est le sud!
    Même langue -ou presque- même histoire, mêmes peuples. »
    Je dirais même plus : l’ancien Royaume des Deux-Siciles serait aussi fondé de se revendiquer une nation comme l’est la Grèce par exemple … mais (à part quelques mouvements à 1 ou 3%) il n’en a pas la moindre volonté … l’Italie actuelle lui convient tout à fait, et de vous à moi, je le comprends très bien si je me mets à sa place.

    « Le Nord, lui, est très disparate. Quel point commun entre un Frioulan, un lombard, un germanophone du Sud Tirol, un ladin de ce même sud-Tirol, un franco-provençal du val d’Aoste, un Ligure, etc? »
    Nous avons un model un peu semblable à porté de la main : la Confédération Helvétique.

    « Ce que je n’ai jamais réussi à admettre, c’est cette animosité, voire ce racisme – désolé pour le terme – à l’égard des peuples du sud »

    Avant de condamner le racisme (ce qui est sans risque) il faudrait se demander si l’on ne condamne pas aussi avec lui l’instinct de survie des gens les plus vulnérable (pas les nantis des quartiers riches … les autres) qui n’ont pas leur fric et leurs relations pour se sentir supérieurs et invulnérables et se paye en plus le luxe de se donner uns belle conscience … en crachant sur leur compatriotes les plus exposés … désolé, mais notre bourgeoisie est finalement rarement aussi puante que celle ‘’française’’.

  • Bernard

    Le Val d’Aoste est très … disons proche de la passivité et du conformisme à la ‘’française’’ :
    Une population assez molle quand à son identité et passive quand à une immigration de ‘’remplacement’’ et a la politique en général, mais il a la chance de se trouver du bon coté des Alpes, ce qui l’a préservé du rouleau compresseur français. C’est une région autonome où la Lega est très peu implantée et d’ailleurs elle ne le cherche pas plus que cela.
    Le Trentin-Haut-Adige bénéficie d’une réelle autonomie et de tels privilèges économiques qu’il serait bien en peine d’en demander plus, mais même si la Lega n’a pas vraiment son utilité là-bas elle y bénéficie d’une réelle sympathie dans la partie latine et padanienne de son territoire et commence à faire partie du paysage (comme il en est en Suisse avec nos frères de la Lega ticinese), en Frioul-Vénétie Julienne elle est en progression constante.

  • Ogmios

    Carissimo Bernardo,

    Vous ne pouvez qu’être d’accord avec moi:
    La seule « euro-région » réelle de la péninsule italique, c’est le sud!
    Même langue -ou presque- même histoire, mêmes peuples.
    Le Nord, lui, est très disparate. Quel point commun entre un Frioulan, un lombard, un germanophone du Sud Tirol, un ladin de ce même sud-Tirol, un franco-provençal du val d’Aoste, un Ligure, etc?
    Soyons honnêtes.
    La « Padanie » n’est pas vraiment une réalité.
    Mais passons sur ce fait.
    Ce que je n’ai jamais réussi à admettre, c’est cette animosité, voire ce racisme – désolé pour le terme – à l’égard des peuples du sud , assimilés à des mafiosi, alors que la situation actuelle de l’Italie du sud n’est que le triste résultat de la politique piémontaise – maçonnique et de gauche – de destruction du royaume des deux siciles, de droite et catholique.
    Et franchement, la ligue, vous trouvez ça sérieux?
    Des propositions pour exclure des chasseurs alpins les Italiens originaires du sud ?? Même ça ça ne passe plus!
    En toute objectivité, il y a des choses difficiles à comprendre.

  • Laurent Jutel

    Je serais assez curieux de connaître les positionnements de la Lega Nord vis-à-vis des régions autonomes du Val d’Aoste, Trentin-Haut-Adige, Frioul-Vénétie Julienne ?
    Quelle est son impact électoral dans ces 3 régions ?

  • Bernard

    Carissimo Ogmios,

    « La Padanie n’a aucune légitimité ni historique ni ethnique.»
    Puisque vous le dite … En attendant il se trouve que je ne suis ni d’origine Calabraise ou Sicilienne ou Campanienne, etc. … mes ancêtres sont de la province de Bergame en Lombardie et s’il m’arrive de me sentir italien certes, c’est avant tout italien du nord et rien d’autre.
    « C’est une construction fondée sur une arrière-pensée économique. Les “riches” du nord contre les “pauvres” du sud. »
    Vielle rengaine (gauchiste ?) pour rendre antipathique et … imposable à merci.
    Il se trouve que mon grand-père par exemple ne devait guère être plus riche que la personne qui tien un marteau piqueur au coin de votre rue (mais sans les aides sociales à l’époque) et que cela n’a guère changé pour beaucoup de mes parents et pour moi même …Ce dont d’ailleurs je n’ai pas honte, bien au contraire (les gens de Neuilly et autres beaux quartiers me donnant le plus souvent la nausée).
    Pour ce qu’il est de l’histoire … De la République de Gène à celle de Venise et de la Gaulle Cisalpine à aujourd’hui … http://www.youtube.com/watch?v=9ZqqFH7oyDk
    Maintenant je suis d’accord avec vous il y a bien un fait italien comme il y a par exemple un fait britannique.
    Etc. … Etc. … mais je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps avec ma prose qui ne concerne en rien le sujet et la Bretagne.
    Grazie per la vostra attenzione Signore Ogmios e … ciao.

    PS : pour ce qu’il en est de la lisibilité de la Lega, je comprends tout à fait vos réactions, mais jusqu’à présent le cap a toujours été le seul possible et réaliste … et avec des résultats que je vous souhaiteraient volontiers …

  • Disuj

    Ogmios n’aime pas la Lega, c’est quelque chose d’admissible. Il estime qu’un mouvement breton national, donc de libération nationale, n’a pas nécessairement de point commun avec un mouvement comme la Lega.

    La Lega est au final italienne, elle n’est plus du tout séparatiste et l’exercice du pouvoir (avec ses délices) a ramené à de plus réalistes positions ceux qui sont désormais élus à Rome. Mais est ce que cela est notre préoccupation majeure ? Posons nous la question de ce qu’a à dire ce mouvement « régionaliste » italien à un mouvement national breton sur des sujets comme l’Europe et la dévolution. De ce point de vue, écouter un intervenant, le saluer et le remercier de son amitié ne fait pas des hôtes des associés du parti en question sur le plan intellectuel, ou du moins pas inconditionnellement.

    Indépendamment de divergences certaines, le fait qu’une figure de proue d’un parti de gouvernement italien vienne visiter des nationaux bretons est un signe très positif et à recevoir comme tel.

    A titre personnel je n’ai jamais cru au mythe padanien, tout au plus à une certaine fracture culturelle et peut être partiellement ethnique. Mais rien qui ne justifie un séparatisme national. En siégant à Rome, la Lega a elle même répondu à la question et me donne raison.

    Borghezio et la Lega sont cependant douteux de par leur hostilité au FN et d’autres partis européens, non pas par rejet du jacobinisme, mais bel et bien parce qu’il n’est pas compatible avec l’atlantisme triomphant. Il y a là un hiatus entre une Europe européenne et une Europe atlantiste et occidentaliste, ne reniant pas la politique de l’OTAN. Puisqu’on parle d’Europe, ce sujet est essentiel.

    La cohérence de la Lega est donc relative. Après cela nous importe peu, puisque n’étant pas italiens ni liés à ce parti.

    C’est en tous cas positif qu’il ait accepté de venir et d’échanger. Rien ne l’y obligeait. L’ingratitude ne doit pas être une qualité bretonne aussi qu’il soit le bienvenu et qu’il soit accueilli le plus chaleureusement possible en espérant que des questions de fond seront abordées, notamment sur le point de vue de la Lega par rapport aux droits nationaux de la Bretagne.

  • Laurent Jutel

    @ Gwezenn

    C’est tout à clair ! Cela m’empêche pas de dormir, non plus !

    Je dois bien reconnaître, ne serait-ce qu’en termes électoraux, la Lega Nord ou le VB ne jouent pas dans la même catégorie que nous. Je n’ai pas d’avis tranchés sur eux pour la simple raison que je ne suis pas un Italien du Nord ou un Flamand … Donc, je ne suis pas concerné.

    Je comprends le principe d’un groupe politique dans une assemblée: le but étant d’avoir du temps parole conséquent, de placer ses hommes dans diverses commissions,…
    D’autant plus, que ce soit la Lega Nord ou le VB, que seuls ils n’auraient pas suffisamment d’élus pour créer un groupe.

    De toutes façons, et là c’est de la politique, malgré certaines similitudes les intérêts de la Lega Nord ou du VB ne sont pas forcément les nôtres …

    Si, nous avions en Bretagne un parti de la puissance d’un des deux suscités : nous aurions peut-être des liens, des alliances en  » Belgique  » ou en  » Italie  » avec des partis ou des organisations … qui feraient tiquer le VB, la Lega Nord, …
    Tout simplement parce que notre intérêt le commanderait !

  • gwezenn

    Les alliances et/ou rapprochements entre différentes structures européennes sont le fait d’une opposition commune à l’immigration de peuplement qui touche l’Europe et qui est très loin d’être un phénomène anecdotique, les nationalistes bretons doivent-ils sous prétexte de discordances avec tels ou tels rester dans leur coin ? que la Lega ou le VB fricotent avec telles ou telles structure française personnellement moi je m’en tape du moment qu’Adsav! ne fricote pas avec telles ou telles structure nationaliste française, si un ami fréquente un ou des opposants ça reste mon ami.

  • Laurent Jutel

    La différence d’un certain nombre d’organisations suscitées avec moi : c’est qu’elles font réellement de la politique. Ce qui explique en partie leurs succès. Ce qui explique sans doute beaucoup les décalages entre leurs discours, leurs projets, leurs passés, …
    Maintenant, ce qui m’ennuie c’est leurs alliances françaises, qui elles ne sont pas franchement nos amis …

  • gwezenn

    @ Frederig : la distribution du rôle de maudit est totalement le fait des opposants politique et des médias, le peuple, lui, n’a cure des incantations de la nouvelle Inquisition, d’ailleurs à part leurs invectives historico-pathologiques qu’ont à reprocher à Adsav! les opposants et certains médias ? : RIEN !

  • gwezenn

    « La face cachée » ben voyons…es-tu naïf pour gober toutes les salades médiatiques ? faut te réveiller, par ailleurs certaines fleurs en Thaïlandes attirent une autre espèce de loups au dents longues dont tes médias vertueux ont bien du mal à faire voir la face cachée…pas de leçon de morale à recevoir des gouvernants de ce monde et de leurs sbires merdiatiques.

  • Fred

    Le voorpost n’est pas un parti politique c’est d’abord un groupe de pression et d’action pan-néerlandais ne mélangeons pas tout. et c’est trop facile des leur cracher dessus alors qu’ils otn fait tant contre la francisation de Brussel.

    Ce blog est un blog nationaliste breton nous devons nous faire notre opinion en fonction des critères et enjeux bretons et pas de ce que raconte la « télé »! Pour la télévision en France ou en belgique les indépendantistes Flamands ou Bretons ne seront jamais sympathiques. Cela étant posé deux attitudes sont possibles: se complaire dans le role des maudits ou construire quelque chsoe de positif en gagant une autre forme de respectabilité sur le terrain.

  • Kroaz du

    Vaut mieux etre un loup?
    Des loups aux longues dents comme le Vlaams Belang et le Voorpost du documentaire belge(« La face cachée du Vlaams Blok ») de 2004 basé sur des images d’archives de la RTBF et de la VRT,du journaliste Jean-Claude Defossé (RTBF)?
    Quelle régression!
    Les fleurs du Mal n’ont de cesse d’attirer beaucoup de monde malgré les leçons de l’Histoire.

  • gwezenn

    Tu dois vraiment en avoir gros sur le coeur en effet, tu fais une dépression l’ami…viens au congrès et on en discute devant une bolée, ça compensera la foi où on s’est loupé à Montparnasse.

  • Ogmios

    à Gigi et à tous:
    J’ai toujours dit ce que j’avais à dire, en toute franchise. Mes différents pseudos humoristiques n’ont jamais trompé personne, à l’exception de quelques-uns qui ont cru que « duo-sicilien » et ogmios n’était qu’un!
    Duo-sicilien existe, c’est un vrai nationaliste sicilien, son site est réel, et il devrait servir de modèle de droiture et cohérence politique plutôt qu’à être voué à l’enfer celtique.
    J’en ai gros sur le coeur, car j’ai mis beaucoup d’espoir en mon combat, aujourd’hui réduit à néant ou presque.
    Il y avait tellement à faire et on est toujours au même point.
    Vous n’êtes pas mes ennemis, je n’ai aucune haine contrairement à ce que pense Gigi.
    Je suis un vrai patriote breton, désespéré devant tant de gâchis.
    Je suggère à celui qui a les codes d’effacer de ce fil nos échanges d’impolitesses.
    Le déballage de linge sale se fait en famille.

  • Fred

    La meilleure manière de procéder est de venir poser des questions aux intervenants le 21 novembre

  • gwezenn

    @ Ogmios : c’est ton post et sa tournure que je trouve suspect pas ta personne, que tu dises ce que tu as sur le coeur c’est ton droit, mais il y a différentes façons de l’exprimer, perso j’ai trouvé ton post quelque peu agressif et déplacé c’est tout.
    @ Terry : un loup déguisé en mouton ? en ce qui me concerne j’ai toujours fait en sorte de ne pas me trouver parmis les moutons bêlants et par les temps qui courent mieux vaut être un loup qu’un mouton.
    Les états d’âmes et la frilosité sont en politique des défauts incapacitants, les batailles ne se mènent ni se font avec des tièdes ou des chiffes molles.

  • Fred

    En tant que président je dois tout de même préciser certaines choses et je souhaite aussi que ces discussions ne sombrent pas dans les caricatures « a la francaise »:

    Adsav n’est allié avec personne, aucune formation. Nous n’avons pas de fil à la patte.

    En ce qui cocnerne le 21 novembre. J’ai contacté un maximum d’organisations se réclamant d’un combat national sans discriminer.

    Pour parler des affaires « Italiennes »…A ce jour nous aurons a priori des Nissarts indépendantistes. Si je comprends plutot « garibaldiens » –Il n’ont donc probablement pas la même optique que la Ligue du nord. Nous auront aussi les representants de la Ligue du Nord.

    D’autres peuvent venir l’idée est plutot d’avoir un maximum de participants qui viennent nous parleer de leur combat. Mon but n’est aps de distribuer bons et mauvais points. En partant du socle de base qui est bien entendu le désir d’indépendance au sein de l’Europe. Ce qui exclut le régionalisme.

  • Debrer-Frañs

    Frederig, en réalité la ligne est très claire. En fait, c’ est l’évacuation de certaines thématiques qui pose problème.
    Pour ce qui est de la Lega. Pour ma part j’ ai déjà dit que certaines choses n’ étaient pas claires chez eux (un coup séparatiste, un coup fédéraliste,etc). Mais j’ ai eu l’ occasion de le leur dire et je le leur redirai ce week-end. Quant aux amis de M. éventuels de la Ligue à l’ étranger : les amis de nos amis ne sont pas forcément nos amis. Je ne vois même pas pourquoi certains cherchent à polémiquer si ce n’ est pour plomber Adsav. Ce qui était fait autrefois sous divers pseudos l’ est aujourd’hui au fgrand jour. Tant mieux ça clarifie les choses.
    Et je le redis encore, les nationalistes bretons n’ ont pas de leçons à recevoir des monarchistes français.

  • Fred

    Mr Borghezio avec la ligue fait partie d’un groupe parlementaire européen et comme partenaire français au sein de son groupe c’est le parti MPF de De Villiers.


    Pou rétablir les faits dans leur exactitude c’est une nouveauté qui date de cette session et Villiers est élu au parlement européen sur une autre liste que le MPF

  • Fred

    Debrer-Frañs, pour ce qui est de la ligne politique que j’ai toujours pensée limpide mais je me rends compte que ce n’est pas toujours recu comme cela, elle sera clarifiée le 21 novembre

  • Ogmios

    La Padanie n’a aucune légitimité ni historique ni ethnique. C’est une construction fondée sur une arrière-pensée économique.Les « riches » du nord contre les « pauvres » du sud.
    Le plus fort dans l’histoire est que ce sont les Piémontais qui ont ruiné le sud, installant la Mafia et faisant du royaume des deux-siciles – 2e puissance économique d’Europe- ce que l’on sait aujourd’hui. Bravo pour l’honnêteté!
    « fasciste » n’est donc sans doute pas très juste, je le reconnais, mais en aucun cas ces gens-là ne sont pour moi des nationalistes.
    Des bourgeois haineux tout au plus.

    Je pense qu’il y aurait mieux à faire pour un mouvement authentiquement breton que se fourvoyer dans des alliances bien plus idéologiques et fumeuses que pragmatiques et légitimes d’un point de vue européen.

    Voilà, c’est tout.

    Maintenant me voilà un traitre et un suspect, mais je préfère au moins dire ce que j’ai sur le coeur.

  • Bernard

    « Ne oa nemet evit an arouez… »
    … Sur on.

    A wir galon.

  • gwezenn

    Mais c’est quoi ce cirque ? je trouve l’intervention d’Ogmios quelque peu provocatrice, sa prose sur ce blog est insolente, quel est le but de ce tapage ? neuneu je ne sais pas, déprimé c’est certain, à 1 mois du congrès je trouve même son intervention quelque peu suspecte, si tu as des comptes à rendre Ogmios c’est en privé sinon abstiens toi.

  • Terry

    Je vous suis, je vous lis, mais vraiment dès fois, je me demande pourquoi…

    Sans vouloir être trop bavard et entrer dans des débats stériles sur l’Emsav, parlons de votre représentation qui sans doute est sincère mais très naïve. Pour faire court je rebondis sur les derniers propos. Mr Borghezio avec la ligue fait partie d’un groupe parlementaire européen et comme partenaire français au sein de son groupe c’est le parti MPF de De Villiers. Bizarre comme amitié pour un séparatiste. Et à ce propos, je ne suis pas sûr qu’il le soit vraiment ou alors récemment. Nul n’est obligé de rester figé dans ses sabots. Pour Debrer-Frans on peut écouter Coutoisie pour suivre les propos de Borghezio (et pas seulement de Paris), et apparemment il y a une certaine amitié entre-eux. Intéressant de voir comment il parle de son combat politique, pas beaucoup de Padanie dans la volonté, mais plutôt des rejets à exprimer. Du style, je deviens séparatiste breton parce que je ne veux pas voir Marseille la pauvre nous tuer économiquement. Sinon évidemment que je serai fier de me battre pour mon pays hexagonale.

    http://fr.novopress.info/25256/mario-borghezio-il-faut-sauvegarder-notre-identite/

    http://www.europarl.europa.eu/members/expert/politicalBodies/search.do?group=2967&language=FR

    Il y a un manque de sincérité politique ou alors une réalité politicienne qui me dérange chez cette personne.

    On le retrouve à la convention identitaire de ce w-end à Orange avec Bompart (ex-FN/-MNR et maintenant ID), Millau du MNR(Jeune Bretagne)-ID et Le Gallou ex-FN-MNR et bientôt ID, etc(je ne veux pas les citer tous)… ça commence à faire beaucoup de coincidences

    Dans le doute, n’y avait-il personne d’autre comme représentant politique, pour défendre et partager nos convictions nationalistes et indépendantistes à ce congrès ?

    With pleasure

  • Debrer-Frañs

    Gouzout a ouzon, keneil ! Ne oa nemet evit an arouez…

  • Bernard

    Le dimanche 13 septembre j’étais à Venezia.
    Riva dei Schiavoni (près de la place San Marco) ; il flottait en grand nombres les bannières des pays de Padanie, et de la Lega, la foule et les militants était nombreuse, enthousiaste et sympathique.
    Et puis les discours des principaux leaders de la Lega … tous très combatifs et toniques et pour finir sous les acclamations notre Bossi, rayonnant de joie malgré la dure maladie qui a faillit le terrasser.
    Il faut dire que la Lega va de succès en succès en ce moment …
    Ensuite les militants se sont répandu dans cette ville incomparable, portant souvent chemises vertes et bannières au vent … pas d’ostracisme, pas d’hostilité … comme il faisait bon d’être chez moi, loin de votre hexagone de neuneux déprimants.
    Ah oui … un des notres était parmi les plus acclamé … :
    « Borghezio … santo subito ! »

    SG : Debrer-Frañs ker, ewid komz ar memes yezh, ez eo red bezañ daou d’an nebeutañ . Gourc’hemennoù deoc’h ewid ar pezh a rit : en ur zeskiñ brezhoneg !

  • Debrer-Frañs

    C’ est pas les roycos français qui vont nous donner des leçons de nationalisme breton… Je préfère mille fois les nationalistes flamands du Voorpost au moindre trou d’ balle, nostalgique de Louis XIV. Kae da sutal !

  • Kroaz du

    Pour se faire un point du vue réaliste il vaut mieux lire de tout.L’intelligence et l’honneteté ne connaissant pas les frontières que se mettent les gens entre eux,on apprend beaucoup parfois chez ce que vous qualifierez d' »ennemis »,du moment que les propos sont fondés.L’excès de prudence est pour moi une qualité de nos jours car le Mensonge règne en maitre.
    Je suis d’accord avec Ogmios.Ce M. Borghezio avoue qu’il est fasciste seulement de nos jours il est préférable de le cacher sous l’aspect identitaire,est-ce raisonnable de l’inviter?Quant au Voorpost c’est encore pire.
    Si ça c’est une preuve d’indépendance!N’y-t-il aucun breton ou aucune bretonne assez intelligent(e) pour débattre de l’idée d’une patrie bretonne,de sa culture,de son économomie,etc?Pourquoi pas inviter des « identitaires » communistes alsaciens voulant une Alsace rouge,et revant en secret et entre eux de goulags bien de chez eux « Fabriqués en Alsace » et autres pratiques staliniennes?
    Il faudrait peut-etre voir les loups déguisés en moutons.

  • Debrer-Frañs

    lances*

  • Debrer-Frañs

    Un : tu ne réponds pas à mon interrogation : Comment peux-tu mélanger un séparatiste padanien et un « fasciste » ?
    Deux : on a tous déjà vu ce reportage. Borghezio s’ adapte à son public de neuneus identitaires. on en pense ce qu’ on veut…
    Trois : les attaques c’ est toi qui les lancent… et depuis longtemps.

    Quant à l’ Emsav, politique ou culturel, il est mort. Evidemment de loin, on peut avoir l’ illusion que ça fonctionne encore… Alors son image.

  • Ogmios

    On ne perd jamais son temps à répéter des vérités, en l’occurrence que la fréquentation d’individus politiquement douteux par des nationalistes bretons ou se disant tels ne peut que servir à justifier l’existence des officines anti-bretonnes auprès de leurs bailleurs de fonds.
    Il ne s’agit pas d’insultes, mais d’un triste constat comme je l’ai énoncé.
    Ce n’est pas votre sort qui me préoccupe, mais l’image déplorable que ce type d’amalgame engendre pour l’emsav et la Bretagne en général.
    Que je ne manque à personne ne me chagrine pas le moins du monde, c’est le contraire qui m’aurait plutôt affligé.
    J’arrête maintenant là les frais, car contrairement à certains je ne pratique pas l’attaque personnelle, non sans finir toutefois par un petit rappel, histoire de savoir de quoi on parle et avec qui on fricote:

    http://www.youtube.com/watch?v=sG3fPd5jLhc&hl=fr

    pog mo thoin !

  • Debrer-Frañs

    Sell ‘ta piv ! Abaoe an amzer…
    Bepred an hevelep re a gomz eus an hevelep traoù. Ma faourkaezh Ogmios, n’ ouzon ket perak e kollez da amzer o tisplegañ deomp e oa ar gwirionez ganit. Re greñv oa al lambig goude merenn ?
    Aet out kuit, ne vankez da zen ebet hag e c’hellomp ober hepdout ! Petra a glaskez neuze ? Ne dalvez ket ar boan leuskel ur gemenadenn evit lavarout petra a soñjez eus ar re a zo chomet : koll a rez da amzer ha me ma hini o respont dit…
    Ha bepred ar c’hunujennoù… Paotr kasonius ma’z out ! War-lerc’h bezañ bet tamallet bezañ ur broadelour gall peogwir ne blije ket din an Union Jack on deuet da vezañ ur faskour… hag un « neuneu » ouzhpenn-se (ar pezh on a-dra sur ha perak ne vefen ket) ! N’ on na fuloret na chalet. Eus da berzh e kavan ar c’hurujennoù-se fentus. Piv eo ar broadelour gall ? An hini a zo o chom er vro oc’h ober e seizh posubl evit kas war-raok e menozioù pe an hini a gav gwelloc’h sallaou Radio Courtoisie e-tal Pariz? E-keit ha ma oas-te o stourm evit adlakaat roue Bro-C’hall war e dron e oan-me dija o stourm evit dieubidigezh Breizh. E-keit ha m’ emaout oc’h ober bruderezh ‘ba kelaouenn Pierre Vial (ur broadelour breton sur a-walc’h…) e ran-me ar pezh a zo d’ ober er vro… Tamallet bezañ faskour gant un gouennelour daonet a zo un dudi (‘meus ket ezhomm mont pelloc’h war an dachenn-se d’ am soñj…)
    Evit ar pezh a sell ouzh an Ao Borghezio a damallez bezañ ur « faskour » (e-giz ar gleizourien e komzez bremañ) : gwelloc’h e vefe dit adlenn Istor Italia pe traoù diwar-benn menozioù politikel er vro-se. Penaos kemmeskañ ur strollad faskour hag unan kevreadelour ? Sot out pe get ? Ur sapre diforc’h a zo koulskoude ! Sur on e vo laouen tre Borghezio gouzout eo faskour… hennezh a stourm evit disrannidigezh Padania !!!
    Eveldout on aet skuizh gant ar politikerezh. Gwir eo e ya Adsav da get. Perak ‘ta ? Peogwir n’ omp nemet « neuneus » eus an tu-dehoù pellañ ? Pe peogwir hon eus kollet re a dud abaoe bloavezhioù abalamour d’ ul linenn bolitikel a zo deuet da vezañ digomprenus ?
    Graet ‘teus da seizh posubl evit plantañ reuz etre ar strollad hag hor mignoned pe o lavarout sotonioù diwar-benn den-mañ-den. Tapet out bet. Gwelloc’h e dit chom ez korn. Marse e vo tu dit krouiñ ur gevredigezh gant Bretoned trelatet o spered ‘ba Pariz. Bez ez eus tud e-leizh a vefe dedennet…
    Na goll ket da amzer ha na lak ket ac’hanon da goll ma hini ken… ha pok ma revr !

  • aramis

    autant d’aneries en si peu de place. Décidement, vous ne comprendrez jamais rien. A lhistoire de france, à la france, à l’identité, à la politique. Pitoyable. Sans intérêt

  • gwezenn

    J’habite un coin de l’hexagone où les gens sont aussi tristes et aigris que leur environnement, ce trait de caractère ô combien désagréable serait-il également présent chez certains bretons ? à lire quelques commentaires je constate que oui… la Bretagne et son peuple attendent sûrement autre chose que des gémissements et des plaintes, traits de caractères décrivant une mentalité de perdants, le défaitisme c’est comme la peur : contagieux.

  • Ogmios

    100% d’accord avec Laurent Jutel.
    Quand j’en vois ici se réjouir de la venue du pitre Borghezio, véritable VRP multicarte de l’extrème-droite tartignolle , le même que l’on voit sur you tube faire le salut fasciste en compagnie des crypto-maurassiens « identitaires » à Nice tout en leur expliquant que le régionalisme est une tactique pour capter les voix des gogos, je me dis que rien n’a changé au pays des neu-neus et j’ai bien fait de prendre mes distances il y a un moment déjà.
    Triste constat. Chacun est bien dans son rôle, entre le gauchiste breton complexé qui n’en finit plus de demander pardon à ses maîtres français et le « fasciste breton » qui n’existe que pour justifier l’existence de Françoise Morvan, les ennemis de la Bretagne peuvent dormir tranquilles. Nihil novi sub sole.

  • Fred

    La carte Heineken-Wesselink ressemble aux découpages imaginés depuis les cabinets parisiens. qui a inspiré qui?

    Le plus parfait représentant d’une idéologie « d’unification mondiale » reste la France. Que son extrême droite s’afflige que ce soit un contre-projet américain d’unification du monde (vrai ou supposé) qui inspire les internationalistes au lieu des mythes de la fille ainée de l’Eglise ne nous concerne pas.

    L’indépendance d’un peuple est toujours la meilleure solution. Mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres. Quand bien même la France deviendrait du jour au lendemain un modèle de respect des peuples — on peut se faire des illusions. La Norvège a eu raison de s’émanciper en 1905. Et pourtant Suédois et Norvégiens sont bien plus proches que Bretons et Francais , et la Suède est bien plus respectueuse des peuples que la France!

  • Laurent Jutel

    @ Kroaz du

    Cela doit être ma journée !

    Moi, qui suis un adhérent, cotisant, militant d’Adsav. Je trouve extrèment ennuyeux de voir régulièrement apparaître des commentaires, des liens, … avec des idées, des organisations qui nous sont foncièrement opposées…

    Je veux bien faire preuve d’ouverture d’esprit mais je tiens quand même à préserver mes arrières … !!!

  • gwezenn

    Cher Kroaz du si les dés sont pipés quelque part ils le sont sûrement chez les illuminés dont vous donnez le lien…en ces temps difficiles la prudence peut être honorable l’excès de prudence une ânerie.

  • Kroaz du

    En matière d’indépendance je me demande tout de même si les dés ne sont pas pipés et si à un mal certain l’on ne risquerait pas de tomber dans un mal plus grand.La question se pose comme la question du régime.
    En cas de perversité de ceux qui poussent à un Gouvernement mondial en faisant éclater les Patries charnelles en contrôlant les petites patries historiques (à des mystiques du Contrôle rien n’est impossible),la raison pousse à se contenter d’une autonomie au sein d’une France des provinces historiques.
    Prudence,prudence et l’indépendance serait plus viable si l’idéologie mondialiste n’existait pas tant elle est dangereuse et ses membres fortement rusés.

    http://www.solidariteetprogres.org/article-imprim.php3?id_article=3467

  • Edouard Anast

    C’est clair, l’indépendantisme breton est ultra-minoritaire.

    Alors, des indépendantistes bretons monarchistes, c’est encore plus rare.

    Enfin, l’important c’est qu’ils soient indépendantistes!

  • gwezenn

    Je doutes fortement d’un attachement quelconque des bretons pour une monarchie ! la monarchie filiale est ( a toujours été ) une absurdité et une injustice, République Bretonne ? pourquoi pas, une Confédération des Bro historiques à l’image de ce qui se fait en Suisse me semble plus pertinent mais comme le dit Edouard Anast nous en sommes -pour l’instant en tout cas- très loin…

  • Edouard Anast

    En effet, qu’ils gèrent leurs affaires comme ils l’entendent.

    Le problème c’est qu’ils gèrent les nôtres…

    Mais, Kroaz du soulève un point intéressant. C’est bien joli de parler d’indépendance, d’Etat breton… Mais, quel régime?

    C’est avant qu’il faut y penser… Mais, il faudrait déjà l’obtenir cette indépendance… Et, à mon humble avis : nous sommes loin d’avoir franchit la première marche…

    Pour les prétendants à une éventuelle couronne bretonne : 1- y-a-t’il aujourd’hui des descendants de Renée de France (2ème fille d’Anne de Bretagne)? 2- Une certaine famille de la noblesse immémoriale bretonne, dont le chef de famille, en Bretagne, est un gaulliste patenté ?

    Enfin, nous en sommes pas là! Mais, surtout pas l’option 2!!!

  • Debrer-Frañs

    Non, mais moi je me contrefous du régime politique des Français… C’ est leur problème.
    Quant à une éventuelle royauté bretonne (je préfère le terme à monarchie), il faut rester sur Terre. il n’ y a aucun prétendant… Donc, en attendant le retour d’ Arthur, je suis républicain breton.

  • Edouard Anast

    Une Bretagne indépendante monarchie constitutionnelle? C’est un avis comme un autre.
    Mais, qui serait choisi pour règner?

    Maintenant, si la Bretagne devait être indépendante un jour. Peu importe à mon avis le régime qu’il y aurait en France, tant qu’il ne présenterait pas un danger pour l’intégrité de la Bretagne et des Bretons.

    Si, j’ai bien compris cela suppose un régime monarchique également en France?

    Intéressant! Que penser de cette noblesse bretonne et française qui à l’issu de la période révolutionnaire de 1789. Qui une fois rétablit dans ces châteaux, notamment pour les Bretons, a totalement oublié les raisons de la Chouannerie.

    Au XIXème S., au cours des diverses restaurations monarchiques françaises, aucuns des rois français n’a restauré les Droits de la Bretagne. Quelque part, ils ont bénificiés de 1789, non?

    Et, l’aristocratie bretonne n’a pas ou peu bronché! Ne l’oublions pas. Ils ont tous oubliés qui avait fait d’eux des nobles.

    Maintenant, si cela devait être le cas un jour…??? Tant que c’est pas une certaine famille bien connue qui monterait sur le trône.

    Après, tout se discute!

  • Kroaz du

    C’est le meilleur régime comme disait saint-Thomas d’Aquin dans l’un de ses écrits et qui a fait ses preuves.

  • Debrer-Frañs

    Pourquoi une France légitimiste ?

  • Kroaz du

    Une Bretagne indépendante monarchie constitutionnelle à coté d’une France légitimiste au sein d’une Europe des Patries au centre d’un Monde des Nations.Ce serait que justice.Hélàs ce n’est pas pour demain.Avis très très très minoritaire mais qui se défend.On ne sait jamais n’est-ce pas?L’Histoire nous offre bien des surprises,alors…

  • Debrer-Frañs

    J’ en serai !
    L’ intervention de M. Mario Borghezio sera certainement tout sauf ennuyeuse (j’ ai eu l’occasion de le voir déjà) et il semble particulièrement apprécier la Bretagne…

  • Fred

    Le 21. L’erreur sera corrigée dès que possible

  • Meriadeg

    Le congrès : le 21 ou le 22 ?