La libre pensée s’attaque à la fête culturelle bretonne de la Saint-Yves.

Gouel ErwanLes faits ne sont pas nouveaux, la Libre Pensée ayant déjà tenté en août 2008 de faire pression sur le conseil régional pour qu’il retire ses subventions à cette fête culturelle bretonne qui tend à devenir la « Saint Patrick » bretonne.

Mais aujourd’hui 7 janvier, après le jugement en leur faveur au sujet de la construction d’un socle pour accueillir la statue de Jean-Paul II à Ploërmel, le télégramme relate dans ses colonnes les propos de Pierrick Le Guennec (Libre Pensée) qui dit vouloir reprendre ce combat.

Pour rappel ce candidat aux cantonales de 2005 à Lanester, dont la profession de foi indiquait entre autre « Non à éclatement de la nation ! (nation française : ndlr) Non à la régionalisation », s’implique également dans des combats contre les panneaux en langue bretonne, ou contre les écoles Diwan. Il est également l’auteur de nombreux articles consultables sur l’observatoire du communautarisme tels que « Le Bro Gozh, le druide et le Reich », ou encore « Le Gwenn-ha-du : un drapeau fasciste ? ».

Partagez sur les réseaux soxiaux !
  • Lanig

    Pour reprendre les propos de certains d’entre vous, je pense effectivement qu’il faut aussi se battre sur les noms de lieux, les noms de rue et de bâtiments. Une campagne systématique sur ce thème ferait connaître la spécificité bretonne, à commencer chez nos compatriotes qui ignore majoritairement leur passé. Plus de rues Gambetta, Mirabeau, Danton, ou Hoche sur le territoire breton mais des place NOMINOE, ou CADOUDAL, des avenue ARTHUR DE BRETAGNE, MACSEN WLEDIG, ALAN AL LOUARN, des rues JEAN V LE SAGE, MORVAN-LEZ-BREIZH, GLENMOR ou YANN-BER CALLOC’H. Il faut aussi donner des noms gallois, irlandais ou écossais : rues OWEN GLENDOWER,ROBERT BRUCE, Michael COLLINS ou PATRICK PEARSE. La Celtie est une ! Il faut délatiniser progressivement le sol breton.

  • Lanig

    Bien que non-pratiquant, je pense qu’il faut fêter la SAINT-YVES car la Bretagne est un pays chrétien et catholique. Cela fait partie de notre culture, de notre patrimoine et de nos valeurs. Même si le Christianisme a combattu au cours des siècles l’héritage celtique, il l’a également sauvegardé en maintes occasions. La majorité des églises d’Europe sont construites sur des lieux de culte druidiques à commencer par Notre-Dame-de-Paris ou Ste-Anne-d’Auray. Certaines valeurs du christianisme sont typiquement celtiques. C’est l’écrivain italien Umberto ECCO qui fait dire à l’un de ses personnages (le pendule de Foucault) : Le Christianisme, c’est du Judaïsme adapté à des celtes. Le premier peuple non sémitique à avoir été christianisé est le peuple galate, peuple celtique dont la capitale était An Kira (Ankara-Turquie). Le système trinitaire chrétien, très éloigné du judaïsme, est peut-être d’origine druidique.
    Par ailleurs, je croyais que la Fête Nationale Bretonne était l’anniversaire de la bataille de Ballon, gagnée par le roi NOMINOE en 845, acte fondateur de l’Etat-nation breton.
    Il vaut mieux fêter SAINT-YVES, symbole de la Justice, que l’assassin ROBESPIERRE, ancêtre spirituel de HITLER !

  • Gurvan

    Juste pour préciser ce que j’ai voulu dire concernant la Saint Erwan et les Bretons : je ne suis ni catholique (et encore moins chrétien) ni avocat, comme la majorité de nos compatriotes. Si je reconnais à saint Yves le fait d’être une grande figure de l’histoire religieuse de la Bretagne dont le culte est fort intéressant, je ne vois pas en quoi saint Yves représente particulièrement la Bretagne. Il n’appartient pas spécifiquement aux Bretons et est aussi le saint patron de tous les avocats. Qu’il soit le saint patron des Bretons catholiques, oui, bien sûr, mais c’est tout.

    Ce qu’ont voulu faire les initiateurs de la Gouel (Sant) Erwan, c’est de singer les Irlandais et leur Saint Patrick’s Day (occasion de faire la fête pour les Bretons). Sauf que la Saint Yves n’a jamais été célébrée comme une fête nationale bretonne.

  • Broadelour

    c’est le 22 novembre… 845 ; le premier août a déjà été fêté jour national breton sous l’ère royaliste bretonne ; deux dates à remettre au goût du jour ; ça ça serait de la création.

  • Dao ha dao!

    Un jour réellement patriotique eut été celui de la commémoration de la bataille de Ballon ^_^

  • Gurvan

    C’est trop religieux. Mieux vaut célébrer une date de l’histoire bretonne.

  • Dao ha dao!

    Sans être très porté sur la religion la Sant-Erwan était une bonne appellation à mon avis.

  • Gurvan

    Ca a été dès le départ une erreur de faire d’une fête religieuse la fête de la Bretagne pour singer les Irlandais. Résultat : personne n’est content. Les catholiques se plaignent de la laïcisation de la Saint Yves. Les non-chrétiens n’ont aucune envie d’aller à la messe pour fêter la Bretagne. Tout cela est un quiproquo.

    Que mettre à la place de la « Gouel Erwan » ?

  • Dao ha dao!

    Tout à fait bien noté de votre part. L’aspect catholique de notre société recule mais celui d’autres religions lui a un boulevard y compris par les subventions publiques contredisant totalement la Loi sur la laïcité ou Loi de 1905.

  • Marie-Françoise

    2012 : il a réussi
    la fête de la saint-Yves est laicisée, Gouel Erwan est devenue Gouel Breizh.

    En quatre ans.

  • Lagadec

    Notre chère et tendre Mr Le Guennec devrai choisir sans nul doute de rester loin de ses convictions politique car je ne suis pas sur que cultiver la débilité dans laquelle il est malheureusement plongé actuellement soit sain pour sa santé.

  • Elie Golan

    Question dépenses inutiles et ubuesques, notons la restauration des colonnes de Buren au Palais Royal, qui s’élève, tout compris avec la rallonge, à 5,3 millions d’euros ! une paille ! d’accord ça n’a rien à voir avec JP2 mais quand même !

  • gwezenn

    8000€ la statue, soit, 30000€ les frais d’inauguration…j’avoue être toujours sceptique quand de telles sommes sont dépensées dans des frais annexes…mais ceci n’enlève rien à la bêtise pathologique de ce quatre-quart (sic!), je rejoins Breutaer, ce type a un sérieux problème mental à vouloir venger ses aïeux au travers des bretons et de la religion.

  • S’il y avait une procession d’imbéciles, je proposerais volontiers que monsieur Pierrick LE GUENNEC, secrétaire général de la fédération de la Libre Pensée, portât la bannière de la confrérie. Membre d’un « collectif » qui s’opposait à la subvention accordée par le Conseil Général du MORBIHAN à la mairie de PLOERMEL pour l’installation d’une statue de Jean-Paul II, il entend maintenant faire disparaître de l’espace public ladite statue, au motif qu’elle offense la laïcité.

    Résumons l’affaire. L’artiste russe Zurab TSERETTI offre à la ville de PLOERMEL une statue de 8 mètres de haut du défunt pontife. Il en coûte quelque 8.000 euros pour ériger le socle de la statue et 30.000 euros pour les frais d’inauguration. Le Conseil Général octroie 4.500 euros pour permettre la réalisation de l’opération. C’est trop, c’est beaucoup trop pour les « libres » penseurs. Curieuse manière de penser librement que d’empêcher ses concitoyens d’exprimer leurs hommages publics à un homme qui a marqué l’histoire et a contribué grandement à la chute du communisme et à l’effondrement de l’Empire Soviétique. Mais enfin. Nous devons supporter, nous, les stations de Métro ou les rues au nom de ROBESPIERRE, la statue de DANTON, la glorification de CONDORCET (qui fut si peu courageux dans l’adversité, à la différence de tant de martyrs) ou de DIDEROT (le plus fieffé coquin du siècle des Lumières). Quelle est la supériorité de ces « grands hommes » sur Jean-Paul II ? Je vous le demande. Monsieur LE GUENNEC et les membres du « collectif » d’opposants à la statue ont déposé, eux, un recours au Tribunal administratif de RENNES pour faire annuler l’octroi de la subvention. Ils ont gagné. La subvention est déclarée ilégale. Voilà où mènent le sectarisme et la bêtise.

    Je serais monsieur LE GUENNEC, fort de ma victoire, je continuerais sur ma lancée. Plus de Boulevard sainte Jeanne-d’Arc, pas de statue de l’héroïne nationale à Paris, à bas le lycée Saint-Louis, finissons en avec les Saint-Quentin-en-Yvelines, les îles Saint-Pierre et Miquelon, et Saint-Etienne, et Saint-Jean d’Angély, les Saint-Leu, et les innombrables villages et bourgs qui portent le nom de saint Martin. Ce sont là des marques ostentatoires de religion dans l’espace public. Non, non et non ! Foin de ces offenses à la libre pensée, à la laïcité. Il suffit de supprimer « Saint » et le tour est joué. Vite, allons au tribunal administratif ! Annulez, messieurs, nous vous en prions instamment, toutes ces marques indues, illégales, offensantes de religion.

    Si le ridicule tue encore, les pompes funèbres du MORBIHAN vont avoir du travail.

  • fitsh

    Jean-Paul II était aussi un chef d’Etat comme les autres, avec ministres et une armée. Enfin, la statue est une oeuvre d’art, il est donc pas illogique que la culture soit subventionné.

    Encore une fois, on crée une polémique qui n’a pas lieux d’être, tous ça parce que Jean-Paul II a représenté une religion haïe par la magistrature et par ces collectifs de biens pensants.
    Certaines mosquées sont subventionné par l’Etat ou une collectivité territoriale, ou bien doit payer de biens maigres impôts aux communes. Ce n’est pas pour autant que des collectifs au nom de la laïcité saisissent la justice !!

    Arrêtons de critiquer les religions, de s’opposer sans cesse aux projets religieux au nom de laïcité !!

  • elise

    Financer des mosquées en les « baptisant » centre culturel est il plus normal?
    Mais silence……a gauche comme à droite.

  • Elie Golan

    Même moi, Athée, j’aurai participé à cette fête culturelle traditionnelle, sans pour autant donner dans les bondieuseries. J’ai vu à la TV la tête à claques de l’agitateur de la Libre Pensée Unique… il a un siècle de retard, l’anticléricalisme compréhensible des années 1900 n’a plus aucun sens … sauf à s’attaquer à l’islamisation, mais là, il faut plus de courage que pour tirer sur les ambulances et les corbillards ?

  • Breutaer

    Morvan: « La liberté d’expression est normale, ils ont le droit d’exprimer leurs idées. »

    Oui, mais qui ça, ils ? Si des gens ont le droit de nous traiter de nazis, est-ce qu’on a le droit de dire qui ils sont ?

    « également l’auteur de nombreux articles consultables sur l’observatoire du communautarisme »

    Ce site internet publie à la fois des articles anti-bretons (où on se fait carrément traiter de nazis), des articles appelant à faire rentrer les musulmans dans le moule « républicain », et des articles bidons qui font mine, mais uniquement mine, de critiquer le communautarisme juif. On y trouve des articles de Pierrik Le Guennec et de Françoise Morvan, qui travaillent visiblement ensemble.

    Calcius: « le prosélytisme jacobin »

    L’ancien jacobinisme avait pour objectif de franciser la Bretagne. C’était en grande partie un impérialisme français, tout comme il a existé un impérialisme anglais qui a essayé d’absorber les nations celtiques. Mais de nos jours, on a surtout affaire à des néo-jacobins. Ils ne sont pas issus de l’impérialisme français d’autrefois, car leur objectif à eux est plus de démolir l’identité européenne que de franciser la Bretagne.

    J’ai trouvé un texte de 1999 où Pierrik Le Guennec se présente. Il s’agit d’une discussion sur un forum où il dénonce ce qu’il appelle la « préférence régionale »: le Conseil Régional finance des formations uniquement pour les gens qui sont en Bretagne depuis au moins 2 ans.

    Un extrait de ses confidences : « Précisons mon appartenance traître à la Bretagne : je suis un Parisien-Breton-Juif-Polonais. Donc un Quatre-quarts…
    Les deux derniers quarts signifient que ma mère a échappé au nazisme en se cachant en Bretagne. Sa famille est partie en fumée vers Varsovie, deux oncles de ma compagne ont été fusillés : la travail commun du PNB et des Nazis ne me donne aucune envie de rire. »
    Source: http://groups.google.fr/group/fr.soc.politique/msg/66becde5aab91a95

    À en croire son auto-présentation, ses motivations ne sont pas celles d’un impérialiste français, et il ne représente personne à part une toute petite minorité.

    Une réflexion au passage: les Bretons ne sont pas responsables de ce qui a pu arriver aux ancêtres de Le Guennec et de sa femme, mais par contre, les révolutionnaires Trotskistes dont Le Guennec se réclame sont bel et bien responsables de la mort de millions de gens. (Le Guennec est membre du Parti des Travailleurs).

  • Calcius

    C’est dingue de voir comment le prosélithisme jacobin à le droit de citer dans ce pays, qu’attend on pour les faire taire?

  • Calcius

    La « libre pensée »…?
    n’est ce pas eux qui manifestent à Ploermel et contribuent à la gabegie judiciaire pour une statue de feu Jean paul II, qu’attendent ils pour dénoncer le mélange des genres au nom de la sacro sainte loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905 sur tous les projets de mosquées financés ici et là en France et dans le Grand Ouest qui leur est chèr????

  • gwezenn

    je dis rien je vais être vulgaire…

  • en tous cas je le hais lui et ces semblables!

  • ce type sent la peste ou le cholera…

  • Yann

    Que fait la Mission Interministérielle de lutte contre les sectes pour les arrêter??

  • alan

    ces gens sont dangereux…