Elections régionales 2010, prise de position de Frederig Ar Bouder

Frederig Ar Bouder, penn rener Adsav Strollad Pobl VreizhMignoned ker, chers amis, chers compatriotes !

En ce début d’année 2010 que je souhaite à tous et à toutes heureuse et prospère je prends la parole pour vous faire part de ma position au sujet de la bataille électorale qui s’amorce. Je fais bien entendu référence aux élections dites « régionales » de 2010. Depuis plusieurs mois, il m’est apparu comme évident qu’Adsav, malgré 10 ans d’existence et certains succès, n’a pas la capacité qui lui permettrait de rassembler nos compatriotes autour d’une liste d’intérêt breton. A ce titre la situation du parti indépendantiste est comparable à celle de plusieurs autres formations se réclamant de la Bretagne. Que faire ? Adsav, le parti du peuple breton définira prochainement une position sur le sujet. La situation actuelle commande, à mon avis, un choix positif plutôt qu’un refuge dans l’abstention. L’existence d’une circonscription bretonne, même tronquée, permet de faire certains choix pour notre avenir, qu’il s’agisse de langue bretonne, d’économie, voire d’environnement. D’autre part, au moins l’un des projets en présence, celui que conduit M. Christian Troadec, se réclame sans ambigüité de la Bretagne. La liste « Nous te ferons Bretagne » porte son ambition dans son titre même. Elle rassemble des personnalités d’horizons divers sur un programme qui tranche avec la platitude habituelle de propositions systématiquement anti-bretonnes. Quelque soit le résultat électoral, cette candidature est en soi louable car elle place l’intérêt des Bretons au centre du débat politique.

Suis-je d’accord sur tout avec M. Troadec ? Sans doute pas. Mais au fond, peu importent mes réserves éventuelles. Je soutiendrai la liste « Nous te ferons Bretagne » de bon cœur et, bien entendu, sans condition particulière. Je n’attends aucun bénéfice personnel de ma prise de position, mais j’espère que mon soutien servira l’intérêt supérieur de la Bretagne. Je souhaite par ce soutien œuvrer à l’unité qui nous manque si souvent et sans laquelle notre émancipation est impossible. Il est temps de mettre de côté les querelles de chapelles ou de personnes. J’encourage celles et ceux qui se font une haute idée de la Bretagne à prendre position.

Bevet Breizh !

Frederig ar Bouder

Partagez sur les réseaux soxiaux !