Fresque humaine pour l’unité administrative, Adsav !, Parti du peuple breton communique

Nous sommes surpris par les allégations de monsieur Jonathan Guillaume de l’association d’extrême-gauche « 44 = BZH » concernant notre qualité démocratique ou non.

Cet individu et ses amis ont sillonné les lieux en recherchant des personnes leur déplaisant, parfois munis de matraques télescopiques et de barres de fer (témoignages de sympathisants). C’est dans ce contexte qu’une trentaine de militants d’Adsav !-P.P.B. arrivèrent et se trouvèrent nez à nez avec une escouade de petits « Gardes rouges » armés ayant l’idée d’empêcher l’accès au site à nos militants. C’est à l’aide des forces de l’ordre que ces énergumènes ont pu obtenir leur objectif « démocratique ».

Sont-ils membres des organisations organisatrices ? Nous ne savons pas, toujours est-il qu’ils ont agressé un sexagénaire qui avait eu le malheur de leur déplaire. Malgré les provocations, les militants du Parti du peuple breton, ne voulant pas troubler les festivités bretonnes (Sound système, rap etc.), ne sont pas intervenus. Ils ont déployé un calicot « Naoned e Breizh » et après avoir palabré avec les responsables de la police, c’est au bout d’une heure que l’ordre fut donné à nos militants de quitter les lieux sans violences ni provocations, laissant les forces de l’ordre contrôler ces « videurs » improvisés.

Adsav!-P.P.B. est à la disposition de la victime pour d’éventuels témoignages sur ses agresseurs. Nous déplorons l’OPA. sur la cause bretonne d’une extrême-gauche violente et certainement pas démocratique.

Partagez sur les réseaux soxiaux !